Malnutrition : En Afrique, 25 milliards de francs CFA sont perdus chaque année


La situation qui sévit en Afrique est alarmante. À en croire Ramata Almamy Mbaye, représentante de « action contre la faim », une situation de malnutrition est en train de gangrener les sociétés avec différentes crises affectant les populations.

Mme Mbaye qui s'exprimait, ce jeudi, lors d'une table ronde destinée à un renforcement sur les réflexions autour de la lutte contre la malnutrition a rappelé que le rapport mondial de nutrition de 2018, révèle que plus de 18 millions d'enfants de moins de cinq ans sont atteints de malnutrition chronique en Afrique de l'Ouest. Autrement dit, une personne sur trois est affectée par la malnutrition. L'Afrique de l'Ouest et du Centre, a elle seule réuni toutes les différentes formes de malnutrition.

Ainsi, elle souligne que le but de leur rencontre n'est rien d'autre « que d'agir vite, ensemble et différemment pour lutter contre la malnutrition. »

Le Dr Gnagna Ndiaye, représentante du secrétariat du dirigeant africain pour la nutrition, est revenue sur le déficit économique de la malnutrition. Elle souligne que « la malnutrition est aujourd'hui vue sous l'angle d'une perte économique. Les économies africaines perdent chaque année 11% de leur produit intérieur brut. Selon l’Unicef, c'est près de 25 milliards qui sont perdus au niveau des économies africaines chaque année. Une perte  énorme », dit-elle.

« L'Afrique est le continent qui perd le plus fort prix par rapport à la malnutrition ». Ce qui lui fait dire qu'aujourd'hui une sensibilisation nécessite d'être faite auprès des chefs d'État afin de les amener à faire de la nutrition une priorité nationale et de comprendre les enjeux qui sont derrière. Car, dit-elle, « nous ne pouvons pas parler d'un capital humain fort alors que l'enfance souffre. »

Sur cette même lancée, elle a soutenu que « la majorité des pays africains ont un retard de croissance. Ce qui signifie qu'il y'a des efforts à faire. » Elle a néanmoins salué les efforts consentis par ces derniers et invite aussi les autorités à une prise de mesures face à cette situation alarmante.
Jeudi 21 Mars 2019
Dakaractu



Nouveau commentaire :
Facebook Twitter



Dans la même rubrique :