Malicounda : Un pharmacien de 61 ans accusé de viol suivi de grossesse sur la petite fille de son meilleur ami.

Depuis lundi passé, le village de Takhoum Sérère, dans la commune de Malicounda, est secoué par une histoire de mœurs. Le pharmacien du poste de santé de ladite localité est accusé d'avoir violé et engrossé S.F, une jeune fille de 16 ans et petite-fille de son meilleur ami du village, qui traîne aujourd'hui une grossesse de 7 mois.


Malicounda : Un pharmacien de 61 ans accusé de viol suivi de grossesse sur la petite fille de son meilleur ami.

À Takhoum Sérère, l'histoire de sexe opposant I.Thiombane, pharmacien du poste de santé de la localité, à la petite-fille de son meilleur ami est sur toutes les lèvres. 

 

Après plus de 30 ans d'amitié entre le vieux Faye et I.Thiombane, une histoire de mœurs a mis fin à cette relation, rapporte l'Observateur. Tout est parti du constat d'un des fils du vieux Faye qui découvre, à sa grande surprise, que sa nièce âgée de 16 ans et nouvellement admise au Brevet de fin d'études moyennes (Bfem), est en état de grossesse de 7 mois. Et à la suite de ses propres investigations, le jeune homme découvre que la grossesse de sa nièce est l'œuvre du vieux I.Thiombane, le meilleur ami de son père. 

 

Visiblement terrassé et peinant surtout à admettre la réalité des choses avec la médiation que le pharmacien a déjà entamée avec le papa de sa victime, il informe, au bout du fil, le commandant de la Brigade de gendarmerie de Malicounda qui se saisit automatiquement de l'affaire. 

 

Une plainte est alors déposée auprès du patron de la brigade de gendarmerie de Malicounda qui interpelle aussitôt le pharmacien du poste de santé de Takhoum Sérère. 

 

Face aux enquêteurs, I.Thiombane, âgé de 61 ans, reconnaît être l'auteur de la grossesse de la jeune S.F, âgée de 16 ans et petite-fille de son ami du village. Seulement, l'accusé nie le crime de viol et soutient même que c'est lui qui est victime de viol. Il déclare que s'il a entretenu à deux reprises des relations sexuelles avec la petite-fille de son meilleur ami, c'est parce qu'elle lui exposait tout le temps ses soucis financiers pour, dit elle, avoir de quoi acheter tous les jours le petit déjeuner. 

 

Ainsi poursuit il, pour lui rendre la monnaie de sa gratitude, la fille ne cesse de le harceler sexuellement pour avoir une partie de jambes en l'air avec lui. Des déclarations jugées fallacieuses par la fille que tout le village, notamment ses professeurs et surveillants du Cours d'enseignement moyen (Cem) de Malicounda décrivent comme une bonne et respectueuse élève. 

 

La fille soutient au cours de l'enquête qu'un jour du mois de mars, aux environs de 18 heures, alors qu'elle était seule au domicile de ses grands-parents en train de faire sa toilette, son bourreau a fait irruption dans la chambre de sa grand-mère pour la violer. 

 

D'autant plus qu'il s'est entouré de toutes les garanties avant de pénétrer dans la chambre, il savait bien que la grand-mère de la fille, une malvoyante, était absente des lieux à cette heure de la journée. La petite fille fera également savoir aux hommes en bleu qu'à la suite de son viol, la seule fois d'ailleurs qu'elle a entretenu une relation sexuelle avec le pharmacien, il l'a fortement menacé de mort si toutefois elle songe à raconter la vérité à ses grands-parents. 

 

Par la suite, il lui a conseillé d'accuser un autre villageois d'être l'auteur de la grossesse. Ce que la fille  refuse catégoriquement de faire. Au terme de sa durée légale de garde à vue, le pharmacien du poste de santé de Takhoum Sérère a été déféré hier au parquet de Mbour pour viol, suivi de grossesse et détournement de mineure... 

Mercredi 29 Septembre 2021
Dakaractu



Nouveau commentaire :
Twitter



Dans la même rubrique :