Mali : Le GSIM revendique la mort de trois soldats français.


Mali : Le GSIM revendique la mort de trois soldats français.
Lundi 28 décembre, trois soldats français ont trouvé la mort dans le centre du Mali alors qu'ils étaient en opération. Le brigadier-chef Tanerii Mauri et les chasseurs de 1ère classe Quentin Pauchet et Dorian Issakhanian effectuaient une mission d'escorte dans la région des trois frontières lorsque leur véhicule a été atteint par un engin explosif improvisé.

Quatre jours après les faits, le principal groupe jihadiste affilié à Al Qaïda a revendiqué leur mort. 
Dans un communiqué partagé sur Twitter par le journaliste et spécialiste des groupes jihadistes, Wassim Nasr, le Groupe de soutien à l'Islam et aux Musulmans (GSIM) affirme avoir tué ces soldats français en réponse à l'arrogance de la France et de sa politique basée sur la moquerie du prophète Mohamed, de Jésus et de Moïse.

À travers cette action, le groupe jihadiste espère pouvoir toucher le peuple français duquel il est attendu qu'il fasse pression sur ses gouvernants pour le retrait des troupes du Sahel.

Les trois soldats recevront un hommage national mardi prochain au 1er régiment de chasseurs de Thierville-sur-Meuse.
Samedi 2 Janvier 2021
Dakaractu




Dans la même rubrique :