Mali / Le GSIM revendique l’attaque qui a causé la mort de deux soldats français samedi.


Mali / Le GSIM revendique l’attaque qui a causé la mort de deux soldats français samedi.
C’est le groupe de soutien à l’Islam et aux Musulmans (GSIM) qui a revendiqué l’attaque ayant causé la mort du sergent Yvonne Huynh et le brigadier Loïc Risser.

Ces deux soldats français ont été tués samedi dernier dans la région de Ménaka, zone frontalière avec le Niger et le Burkina Faso lors d’une mission d’escorte au Mali samedi dernier dans la région de Ménaka. Ce qui porte le bilan à 50 soldats français tués au Sahel depuis 2013 dans les opérations Serval puis Barkhane.

Cette alliance djihadiste affiliée à Al-Qaïda (GSIM), a revendiqué l’attaque dans un communiqué publié par sa plate-forme de propagande Al-Zallaqa et a précisé dans la foulée ne pas être l’auteur des attaques sanglantes qui ont coûté la vie de 100 personnes samedi dernier au Niger. 
Mardi 5 Janvier 2021
Dakaractu




Dans la même rubrique :