Mali : Arrêtés, le Président et le Pm de la transition démissionnent, mais ne sont pas toujours pas libérés...


Mali : Arrêtés, le Président et le Pm de la transition démissionnent, mais ne sont pas toujours pas libérés...
C’est officiel! Le président de la transition et son Premier ministre ont démissionné ce matin. Bah N’daw et Moctar Ouane sont toujours retenus au camp de Kati. Et du coup, le colonel Assimi Goïta, vice-président de la Transition et ex-chef du Conseil national pour le salut du peuple (CNSP), a repris ce matin les commandes de l’appareil d’État. Mais les médias maliens révèlent que des négociations sont en cours pour leur libération.

Comme annoncés hier, les confrères maliens soulignent que c’est l’attelage du nouveau gouvernement qui est à l’origine de cette arrestation. Le Colonel Assimi Goïta accuserait le président et son Premier ministre de n’avoir pas tenu compte de ses prérogatives en tant que vice-président. Mais d’autres sources soulignent aussi qu'il existerait une tension latente au sommet de l’État.

Cependant, la communauté internationale est dans tous ses états. Elle appelle à l’unisson, à la libération immédiate des autorités arrêtées sans conditions, car elle estime que cette arrestation n’est qu’une tentative de coup de force.  L’Union européenne est allée plus loin pour menacer de poursuivre toutes personnalités impliquées de près ou de loin à cette arrestation. Le comité local de suivi de la transition composé de tous les représentants de la communauté internationale menace : « Les auteurs de l’arrestation du Premier ministre et du président de la Transition seront personnellement rendus responsables de leur sécurité. »

Même les organisations de défense des droits de l’homme, dont la commission nationale des droits de l’homme (CNDH), ont dénoncé cette arrestation. Elles estiment qu’elle est illégale et arbitraire...
Mercredi 26 Mai 2021
Dakaractu




Dans la même rubrique :