Malaise au CETUD / Les points focaux du projet de renouvellement du parc urbain ruent dans les brancards.


Les points focaux du projet de renouvellement du parc urbain piloté par le Conseil Exécutif des Transports Urbains de Dakar (CETUD) ruent dans les brancards. Et pour cause, ils courent derrière des arriérés de salaire depuis plusieurs 10 mois maintenant.  Une dizaine de personnes affectées par cette situation et qui se trouvent dans les régions Kaolack, Saint-Louis, Ziguinchor, Kolda, Tambacounda, Thiès Mbour etc… Ces points focaux qui nous ont câblé regrettent cet état de fait qui perdure.

« On est parti à la Korité sans pour autant percevoir nos salaires. Le Ramadan nous avons « survécu » dans cette situation avec les charges qui augmentent.  C’est au début de la pandémie du coronavirus qu’ils ont pris à gauche et à droite quelques sous pour nous payer. Mais depuis c’est le néant », explique un de ces points focaux. 

Le véritable problème, a-t-il ajouté, c’est la gestion du fonds revolving logé au ministère des finances qui permettait de gérer leurs salaires. Il se trouve que ce fonds a été dilapidé, révèle t-il. 

Du côté du CETUD, c’est la consternation qui est le sentiment le mieux partagé après cette sortie des points focaux.

Selon eux, ces contestataires ne sont pas des agents du CETUD, ils travaillent pour un programme bien déterminé en appui à l’Association de Financement des Professionnels du Transport Urbain (AFTU).

Le CETUD qui n’est pas insensible à leur sort, s’emploie à  trouver des solutions pour payer leur salaire sans pour autant y être obligé, ajoute notre interlocuteur. Enfin sur les accusations de détournement il a parlé d’accusations ...fantaisistes.
 
Samedi 24 Octobre 2020
Dakaractu



Nouveau commentaire :
Facebook Twitter



Dans la même rubrique :