Mairie de Pambal : Accusé de détournement par des conseillers municipaux, le maire Cheikh Mbacké Dione dégage en touche et parle de manipulation


Dans la commune de Pambal ( département de Tivaoune), les élus locaux se regardent désormais en chiens de faïence. En cause, une partie du conseil municipal accuse le maire Cheikh Mbacké Dione de gérer les biens de cette commune de façon nébuleuse. Au cours d'un point de presse, ces conseillers municipaux ont formulé des accusations à l'encontre du maire. " Nous avons vu que l'argent de l'impôt qui a été collecté au niveau des villages, n'a pas été logé dans les comptes de la mairie. Aussi, des amis slovènes sont venus nous offrir un appareil d'échographie pour aider nos femmes et à notre grande surprise, on nous a fait comprendre que plus de 5 millions ont été pris dans les comptes  pour acheter cet appareil. Des fonds estimés à 30 millions par an, correspondant à la responsabilité sociétale de l'entreprise ( Rse), sont suspendus pour des raisons non encore élucidées. Un décaissement pour une portion de clôture à l'école primaire de Pambal, pourtant seule la moitié de ce montant a été versée aux ayants-droit", a regretté le porte-parole, Samba Tine.

De son côté, l'édile de Pambal n'a pas attendu longtemps pour apporter la réplique. Ainsi, il accuse pour sa part ces conseillers de faire dans la manipulation." Si j'avais peur de ma gestion, je n'allais pas inviter la société civile à venir chez moi pendant 48 heures pour une évaluation de notre gestion. Je pense que ce sont des propos tenus parce qu'on va vers des élections locales. Vous pouvez vérifier que la société dont ils parlent, a arrêté de subventionner les deux collectivités locales concernées ( Chérif Lô et Pambal), parce qu'elle est dans une situation financière un peu difficile...", a répondu Cheikh Mbacké Dione.
Une affaire à suivre parce qu'elle est loin de connaître son épilogue...
Lundi 6 Août 2018
Dakaractu



Nouveau commentaire :
Facebook Twitter



Dans la même rubrique :