Mairie de Kaolack : Les griefs de l’ARMP envers Mariama Sarr


L’Autorité de régulation des marchés publics (ARMP) a publié son rapport d’audit 2017. Plusieurs personnalités et institutions publiques ont été épinglées. C’est le cas de la mairie de Kaolack et pour un ensemble de marchés supérieurs au seuil de revue de la DCMP. La mairie avait par exemple lancé un marché de « Construction du Centre de Santé de Médina Baye attribué au GIE CHEIKH AL ISLAM pour un montant de 432 837 000 FCFA TTC ». Selon les gendarmes des marchés, l'attribution provisoire du marché a été publiée le 08 Septembre 2017, soit plus d’un (01) mois après l’approbation du procès-verbal d’attribution provisoire qui date du 02 Août 2017. Les soumissionnaires non retenus n’ont pas été informés du rejet de leur offre et leurs garanties de soumission n’ont pas été restituées après l’attribution. Le contrat a lui été souscrit le 18 juin 2018 entre le GIE Cheikh Al Islam et le Maire de la Commune de Kaolack alors qu’il avait été déjà approuvé le 08 juin 2018 par Arrêté N°289/PD.KL du préfet du département de Kaolack. L’approbation du marché est par conséquent antérieure à la signature du contrat. L’avis d'attribution définitive n’a pas été publié sur le portail des marchés publics en violation de l’article 86 qui stipule que « dans les quinze (15) jours suivant la notification du marché, l’autorité contractante publie un avis d’attribution définitive sur le portail des marchés publics».
D’après le Coordonnateur du cabinet d’audit, la Cellule a eu des difficultés à accéder au Sygmap. « Nous n’avons pas obtenu l’ordre de service de démarrage des travaux. Toute la documentation relative à l’exécution et au paiement du marché ne nous a pas été transmise ». Cette documentation étant niveau du Percepteur a-t-il recu comme réponse.
L’autorité a aussi au rang des Marchés inférieurs au seuil de revue de la DCMP épinglé le marché relatif à l’acquisition de matériel roulant de type PICK UP Double Cabine, attribué à CARREFOUR AUTOMOBILES pour un montant de 51 000 000 TTC».
« Nous n’avons pas reçu le PV d’ouverture des plis. La DCMP avait été saisie pour donner son avis sur le dossier d’appel d’offres. L’avis de non objection avait été obtenu le 02 Décembre 2016. Par contre, la DCMP n’a pas été saisie pour avis ni à l’étape de l’évaluation et de l’attribution provisoire du marché, ni à l’étape de l’examen juridique et technique du projet de marché en violation de l’article 2 de l’arrêté n°00106/MEFP du 07 janvier 2015 qui stipule que « dans le cadre d’une procédure, dès lors que le dossier d’appel à la concurrence aura fait l’objet de revue a priori, le rapport d’analyse comparative des offres ou des propositions, le procès-verbal d’attribution provisoire et le projet de marché devront être obligatoirement soumis à l’organe chargé du contrôle à priori quel que soit le montant».
 
Vendredi 29 Novembre 2019
Dakar actu



Nouveau commentaire :
Facebook Twitter



Dans la même rubrique :