Maintien du parrainage : « À l'AFP, nous sommes pour (...) ça ne souffre ni de doute ni d'ambiguïté » (Moustapha Niasse, SG de l'AFP)


Présidant un séminaire politique régional de l'AFP en vue des prochaines élections locales prévues le 23 janvier 2022, le secrétaire général de l'Alliance des Forces de Progrès (AFP), Moustapha Niasse, a plaidé pour le maintien du parrainage lors des prochaines élections présidentielles.

Contrairement à l'arrêt de la CEDEAO du 28 avril qui estime que le système viole le droit de libre participation aux élections, l'AFP considère pour sa part que le mécanisme reste un tamis politique pour tout de même identifier les candidats qui sont les plus réels parce que reposant sur des bases solides et permettant d'enrichir le processus démocratique engagé au Sénégal.

"Nous sommes pour le parrainage dans son principe et nous maintenons cet accord qui est nôtre. Ça ne souffre pas de doute ou d'ambiguïté", a expliqué le leader de la formation politique, Moustapha Niasse. Il a notamment rassuré de l'absence du système pour les élections locales du 23 janvier prochain. Interpellé sur le coût de la caution par Dakaractu, le SG de l'AFP a relevé une linéarité sur le montant de participation aux joutes électorales en se focalisant sur les circonstances pour définir la démarche idoine à entreprendre pour le coût idéal. 

Moustapha Niasse s'exprimait, ce 29 mai, à l'occasion d'un atelier de capacitation des militants et responsables de l'AFP de la région de Dakar en vue des prochaines élections territoriales de janvier 2022.
Dimanche 30 Mai 2021
Dakaractu




Dans la même rubrique :