Maïmouna Diallo (ex présidente nationale des femmes d'ACT) : " Pourquoi j'ai quitté ACT... Je demande au président Macky de sanctionner sévèrement les leaders fauteurs de troubles dans la coalition "

L'ex présidente nationale des femmes de l'Alliance pour la citoyenneté et le Travail, Maïmouna Diallo est finalement sortie de son long mutisme depuis qu'elle a claqué les portes de la formation de l'ancien premier ministre du gouvernement du Président Macky à l'occurrence Abdoul Mbaye.


En effet, l'ex Secrétaire nationale chargée de la mobilisation au sein de l'ACT, Maïmouna Diallo, explique son départ par le manque de considération qu'elle a subi dans le parti.
Ce qui peut être expliqué selon elle, par le fait qu'elle a été investie à la 12ème place sur la liste nationale de la coalition Joyyanti pour les élections législatives du 30 Juillet prochain. Alors qu'elle est plus méritante que les autres investis en première position, a t-elle fait comprendre. " Je ne peux pas comprendre qu'au moment des investitures les dormeurs occupent les premières places alors que moi qui suis la présidente nationale de femmes, chargée de la mobilisation, sois investie à la 12ème place."
Par ailleurs, Maïmouna Diallo estime que l'ancien premier ministre Abdoul Mbaye est nul en politique, et c'est pourquoi il a perdu de grands cadres de sa formation politique comme l'ex directeur exécutif de l'ACT, Thierno Demba Sy, l'ex coordinatrice du parti à Kédougou, Maïmouna Diallo et tant d'autres.
L'ex première vice-présidente des femmes de Mankoo Wattu Sénégal, Maïmouna Diallo explique également son choix porté sur la mouvance présidentielle par l'appel de ses frères membres de l'Alliance Pour la République tels que les ministres Abou Lo et Mamadou Talla de la formation professionnelle. «Je suis rentrée dans le parti APR parce que mes frères ministres Abou Lo et Mamadou Talla m'ont sollicitée... et m'ont mis en rapport avec le Premier ministre Mahammed Boun Abdallah Dionne."
Chose voulue chose faite, ainsi devenue depuis le 25 Juillet passé la coordinatrice du mouvement Ndammal Macky, Maïmouna Diallo fustige les scènes de violence qui secouent sa nouvelle formation politique. Elle invite ainsi le Président de la république à prendre des mesures strictes face à ces scènes de violence notées au sein de la coalition Bby. "Je demande au président Macky de prendre des mesures idoines face à cette situation et même s'il le faut qu'il sanctionne sévèrement les leaders fauteurs de troubles dans la coalition, car ils ternissent l'image du parti."
Pour les élections législatives du 30 Juillet prochain, la coordinatrice de Ndammal Macky estime que seul l'union des forces pourrait aider Benno Bokk Yakaar a remporter la majorité.
Pour la campagne des législatives, Maïmouna DIALLO fait des visites de proximité sa stratégie de campagne " Ma stratégie de campagne c'est la porte à porte, une manière de rencontrer les frustrés pour les conscientiser."
Malgré les lots de difficultés qui minent la coalition Benno Bokk Yakaar, la coordinatrice de Ndammal Macky dit n'avoir jamais regretté son entrée dans la mouvance présidentielle…
Mercredi 19 Juillet 2017
Dakar actu




Dans la même rubrique :