Mahammed Dionne : « Il faut que l’on arrête cette culture du misérabilisme… en fin d’année le TER va être opérationnel…Dans la classe politique, je ne vois pas qui incarne le mieux une stabilité de notre nation… »


Mahammed Dionne : «  Il faut que l’on arrête cette culture du misérabilisme… en fin d’année le TER va être opérationnel…Dans la classe politique, je ne vois pas qui incarne le mieux une stabilité de notre nation… »
Le Secrétaire Général de la Présidence de la République, Mahammed Boun Abdallah Dionne est de retour. Et quel retour ! Lors du Forum organisé par le cercle de Réflexion Républicaine sur le thème « Macky Sall : Parcours, Vision et Réalisations », il est revenu sur la polémique qui avait entouré sa sortie relative au score du Président sortant lors de la Présidentielle. « Nous pouvons- nous attendre à un minimum de 57% pour le candidat Macky Sall », avait dit Boun Abdallah Dionne lors d’une rencontre au siège de l’APR au mois de février dernier. Le Chef de l’Etat avait finalement rempilé avec ce même score, ce qui avait poussé l’opposition et une certaine société civile à penser à un score truqué d’avance. Mohammed Dionne a apporté sa réponse et n’a pas mâché ses mots.
« Je n’ai jamais eu de doute que le Président Macky Sall serait élu au 1er tour. Je pensais même que le score serait supérieur à cela. On m’a attaqué dur ici parce que j’avais dit qu’il devrait avoir un minimum de 57%. Certes, c’était à la veille des élections. Dieu nous  a donné raison, il a eu plus que ça. Mais moi je pensais qu’il allait faire davantage » a-t-il dit. À la question de savoir pourquoi une telle certitude, l’ancien PM d’en profiter pour lancer des pierres dans le jardin de la classe politique opposante. 
« Parce qu’une nation a besoin de stabilité. Et qui incarne le mieux une stabilité de notre nation dans la classe politique ? Je n’en vois pas. Qui incarne un projet politique horizon 2035 en une génération dans la classe politique, qui porte une alternative au PSE en long terme. Si vous en connaissez un nom dites le moi ?  La critique est aisée mais l’art est difficile », martèlera t’il.
Sur les grands projets du Chef de l’Etat notamment le TER, Boun Abdallah de montrer aussi les crocs, et d’inviter les uns et les autres à « bannir cette culture du misérabilisme »

« Il y a beaucoup de polémiques sur le train. Mais pourquoi le TER son coût a été optimisé. On a fait un appel d’offres international. 22 sociétés ont soumissionné on a pris la meilleure offre. Je pense qu’il est arrivé un moment où les gens doivent être fiers de ce qui est fait dans ce pays, ce train appartient au peuple pas au Chef de l’Etat, pas au Gouvernement. Soyons patients, en fin d’année le TER il va être opérationnel, et ce qui vont le prendre seront fiers du Président de la République. Mais quand les pluies sont en retard on dit que c’est le Président, quand on a un excès d’eau même chose. Mais comme disait Macky Sall, une fois lors d’un conseil ministériel, « So takhawé niouné gua tokk, gua tok gnouné gua dionkone ». Il faut que l’on arrête cette culture du misérabilisme, cette culture du nihilisme. Ce bilan existe », conclura t’il...
Samedi 5 Octobre 2019
Dakar actu



Nouveau commentaire :
Facebook Twitter



Dans la même rubrique :