Mahamadou Kandé, responsable départemental du Grand parti à Kolda : « Je ne pense pas que ce soit le comportement du président Gakou à l’endroit du régime en place qui justifie son rejet… »


 « Nous savons que ce rejet n’a pas justifiable. C’est purement politique et je pense que le président Gakou qui est  assez intelligent et bien entouré saura apporter la bonne riposte. D'ailleurs, ce rejet au niveau du Conseil constitutionnel est en train d’être décortiqué pour  l’introduction d'un recours. Et nous tâcherons de démontrer  que le Conseil constitutionnel n’a pas fait correctement son travail... » 

Interpellé sur la situation du parti à Kolda, il avance : « de toutes les façons, nous sommes un parti organisé, et même si le Conseil ne valide pas notre candidature, au niveau de Kolda, nous sommes disciplinés et nous respecterons les directives du parti. On va attendre que le coordinateur national, en l’occurrence le président Malick Gakou se prononce, pour  qu’ensemble on puisse prendre la bonne décision. » 

 « On a bon espoir, quand même vous savez que le Grand parti est un parti qui est représenté sur toute l'étendue du territoire national, dans les 14 régions.  Il y a eu 11 régions où nous avons récolté plus  de 2.000 signatures et la 12ème  région compte plus de 2.000 signatures à elle seule. Imaginez-vous bien que dans le département de Kolda seulement on a eu 4.700 signatures. Ce qui prouve que le Grand parti est bien représenté au niveau du Fouladou... » 

Revenant sur le comportement de son mentor à l’égard du régime et qui serait à l'origine de son rejet, M. Kandé de minimiser : « non, je ne pense pas que ce soit le cas. Nous savons  que le président Gakou est quelqu’un de très engagé et  aime sa patrie. Mais, je ne pense pas que c’est le comportement du président Gakou à l’endroit du régime en place qui a justifié son rejet... » 

« Je pense que les gens savent que c’est le candidat le mieux placé pour affronter le président Macky. Le pouvoir sait que le président Gakou pèse lourd, raison pour laquelle, il juge nécessaire de l’écarter de la course. Mais, nous pensons qu'avec notre recours, nous serons rétablis dans nos droits. Nous attendons la suite », conclura t-il.
Dimanche 13 Janvier 2019
Dakaractu




Dans la même rubrique :