Magal de Touba 2018 : Éleveurs et Bouchers au service des pèlerins pour un bon 18 Safar


Un tour effectué au foirail de Madiyana dans la ville sainte de Touba nous a permis de comprendre que les fidèles mourides et résidents accordent une importance capitale aux « Berndé »

Dans ce point de vente des bœufs et des petits ruminants situé à quelques encablures de la grande mosquée, chevillards et clients procèdent à d’âpres marchandages pour trouver un accord gagnant-gagnant. Au niveau de ce foirail très fréquenté par les populations, les éleveurs viennent des différentes localités du pays pour écouler leur  cheptel.

À en croire Abdou Sow, un éleveur en provenance de Dara Djolof, les transactions se font correctement car la plupart d’entre eux ont déjà écoulé leurs bêtes.

Selon toujours notre interlocuteur, présentement le marché de Touba est bien approvisionné en viande mais avec tout ce beau monde, il est quasiment impossible en période d’accueil  des pèlerins, de satisfaire cette forte affluence.  

 Ce même processus est aussi noté chez les bouchers qui ont déjà aménagé un espace d’abattoir et de dépeçage de bovins et de caprins dans ce foirail.

Ici notre regard nous plonge dans ce milieu où le métal tranchant dicte sa loi sur les nombreux animaux attachés aux poteaux non loin de la guillotine.

Dans ce coin paisible et sinistre,   les bouchers font le travail avec dextérité pour satisfaire la clientèle...

 

Dimanche 28 Octobre 2018
Dakaractu



Nouveau commentaire :
Facebook Twitter



Dans la même rubrique :