Madiambal Diagne qualifie la décision du Président Sall de signer les décrets pour Timis « d'imprudence et de désinvolture »


Dans l'affaire du scandale pétrolier  au parfum de corruption impliquant ( à tort ou à raison) Aliou Sall et qui a été révélé par la BBC dans un reportage, Madiambal Diagne  invite les Sénégalais à se remémorer l'histoire de l'introduction de  Pétro-Tim dans le pays. Il citera, dans le désordre,  des noms comme celui du Président Wade, de son fils Karim, de son Premier ministre Souleymane Ndéné Ndiaye, de son ancien ministre Samuel Sarr, mais encore de l'architecte Pierre Goudiaby Atépa, etc... 

Le journaliste, invité du Grand Jury de ce dimanche, de rappeler que Timis '' était venu avec dans ses bagages Aliou Sall qui était leur agent '', non sans signaler qu'en venant (justement) dans les bagages de Franck Timis , Aliou Sall ne voulait certainement pas '' faire plaisir à son frère Macky Sall. '' Il précise aussi que le fait que ce dernier soit le jeune frère du Président ne pouvait nullement justifier que les accords ne fussent pas signés.

Tout de même, il dira reconnaître que Pétro-Tim '' n'avait pas de compétences dans le secteur pour lequel il devait intervenir '', avant de rappeler que malgré tout '' des décrets de concession avaient été signés par le Président Wade et son Premier ministre Souleymane Ndéné Ndiaye. '' Madiambal Diagne de regretter, par ailleurs, la signature par le Président Macky Sall des décrets en faveur de Franck Timis les qualifiant , non pas d'erreur, mais '' d'imprudence et de désinvolture '', alors qu'il avait, dès son accession au pouvoir, instruit l'IGE de mener des enquêtes sur l'entreprise en question et sur la légalité des concessions. '' Je ne saurai dire que c'est une faute. Mais c'est une imprudence, une désinvolture '', aura-t-il notamment dit.

Parlant de l'homme d'affaires roumain, il sera ferme dans le commentaire. ''Franck Timis a été précédé d'une réputation sulfureuse. C'est un homme qui avait un passé qui ne plaidait pas  en sa faveur (...). Franck Timis a eu cette opportunité en or qu'il a saisie. Il a obtenu une concession et il a décidé de la vendre quatre ans après au plus offrant lorsque du pétrole a été découvert (...).  Le Sénégal n'avait pas les moyens de sortir son pétrole des profondeurs de l'océan...
Dimanche 9 Juin 2019
Dakaractu



Nouveau commentaire :
Facebook Twitter



Dans la même rubrique :