Macky Sall rend les hommages de la Nation à Habib Faye : « Le Sénégal vient de perdre un grand fils, une vitrine internationale »



Présent et en première ligne, ce samedi à la morgue de l’hôpital Principal de Dakar, à la cérémonie de levée du corps du musicien Habib Faye, le chef de l’Etat a regretté « la perte d’un homme réputé pour sa discrétion et sa courtoisie professionnelle. »
 . 
Le Premier des Sénégalais saluera la mémoire « d’un homme généreux et d’une discipline sans égale. » Il s’est aussi glorifié de « sa quête constante de perfection. »
« Habib Faye est parti avec une dignité peu connue, en silence, comme pour nous épargner la souffrance de sa disparition », dira le chef de l’Etat.  Ce dernier de présenter ses condoléances à la famille éplorée, « à l’ensemble des artistes du Sénégal, à ses amis venus d’Afrique et du monde ».
 
« Pour moi le néophyte, j’ai apprécié son talent le long du compagnonnage avec le Super Etoile de Youssou Ndour. La musique de Habib Faye nous touchait tous parce qu’elle partait toujours de ce que nous sommes, de ce que nous sentons pour nous entraîner vers des rythmes et des mélodies bien loin de notre quotidien. Elle était authentiquement d’ici avant d’aller vers l’universel… Habib était perçu par ses pairs comme un architecte de la musique », a ajouté Macky Sall qui n’a pas oublié d’associer Youssou Ndour, Omar Pène, Ismaïla Lô, Idrissa Diop aux mêmes éloges.
« Chacun de ses sons nous rappelait que la basse était une percussion qui attise nos émotions, il a su l’adapter au mbalakh », poursuit le président Sall. Magnifiant « la collaboration significative » du défunt « avec les plus grands noms de l’élite. »
« Le Sénégal vient de perdre un grand fils, une vitrine internationale », a terminé son oraison funèbre le président de la République.
Samedi 28 Avril 2018
Dakaractu




Dans la même rubrique :