Macky Sall à Moustapha Niasse: 'Votre défunte mère priait pour moi, je me devais ...'


 
Le président de la République a entamé ce nouvel an par une visite de courtoisie chez Moustapha Niasse. Une visite présidentielle pour aller présenter ses condoléances au président de l’Assemblée nationale suite au décès de sa mère. Dakaractu vous apporte ici quelques propos du président Sall. 
 
Macky Sall dit avoir été en France au moment où est survenue le décès de la mère du président Moustapha Niasse. ‘’Lorsqu’est survenu le décès, moi j’étais en France. En ce moment le président (Moustapha Niasse) était en Turquie. il m’a contacté par téléphone, il était 4 heures du matin. Après la France, je me suis rendu en Tunisie, puis en Mauritanie, en tournée. Mais, j’avais l’ambition de me rendre au Saloum lui présenter mes condoléances. Parce que j’avais été voir la défunte chez elle à Keur Madiabel (Kaolack). Elle priait pour moi, et le président Niasse en est témoin. Donc, si une telle personne décède, le président de la République doit, à ce titre, se rendre auprès de la maison mortuaire. Mais, je me dois aussi, vu les relations qui nous lient le président Niasse et moi. Une relation saine qu’il a su préserver. Ce, par amour pour son pays, son comportement patriotique, pour tout ce qu’il fait pour le Sénégal. Nous savons tous que la politique est complexe et qu’elle peut parfois être ingrate. Mais, il n’a jamais failli dans la gestion de l’institution dont il préside la destinée, qu’est l’Assemblée nationale. Une institution d’une très grande importance pour notre pays qu’il a très bien gérée. Peut-être qu’on aurait pas eu autant de satisfaction de cette institution, s’il n’était pas à la tête de sa présidence. Je salue le travail qu’il abat à l’Assemblée nationale, mais aussi son apport à mes côtés, en tant qu’aîné, en tant que conseiller’’, a dit le président Macky Sall à Moustapha Niasse. 
 
Le président Macky Sall de rappeler au maître des lieux les circonstances qui l’ont empêché de venir assiter aux funérailles de la défunte. ‘’Président Moustapha, lorsqu’est décédée votre chère maman, je me devais de venir dans les plus brefs délais vous présenter mes condoléances, mais j’ai été empêché par des missions. Je suis donc, accompagné d’une forte délégation composée entre autres de membres du gouvernement. Et ce après avoir demandé au Premier ministre et le président du Groupe parlementaire (de Benno Bokk Yakaar) et des membres de l’Assemblée nationale d’aller représenter l’Etat au deuil’’, lui a-t-il témoigné. Il a prié pour la défunte et à une longue complicité entre le président Moustapha Niasse et lui.
 
Mercredi 2 Janvier 2019
Dakaractu



Nouveau commentaire :
Facebook Twitter



Dans la même rubrique :