Macky SALL dispose des bonnes cartes pour rempiler le 24 février


A quelques jours des élections présidentielles, on est en droit de se demander : Qu’est ce qui fait courir les opposants d’hier vers le macky ? Quelles sont les raisons qui font que des candidats d’hier soutiennent le président Macky SALL ?
Aujourd’hui tous les analystes politiques de renom soutiennent que Macky  SALL possède une longueur d’avance sur ses concurrents. D’aucun appelle ceux qui rejoignent Macky de transhumants, mais les plus avertis le qualifie d’alliance stratégique et pragmatique. Puisque ce qui sera retenu en définitive au soir du 24 février c’est qui gagne loyalement les élections.
 
Quelles sont les cartes que détiennent Macky pour susciter ce regain d’intérêts ?
1. Un bilan économique satisfaisant
C’est sans conteste le meilleur bilan qu’un président du Sénégal a pu présenter en fin de mandat. Un taux de croissance économique soutenu sur sept ans envié par le monde entier. Une politique sociale appréciée par les populations les plus vulnérables. Des infrastructures modernes dans tout le territoire national.
2. Un leadership politique exemplaire
Arrivé au pouvoir avec une large coalition où l’on retrouve tous les partis historiques du Sénégal. Le président Macky a su pendant sept ans ménager ses partenaires et garder à ses côtés des leaders emblématiques tels que Tanor DIENG et Moustapha NIASSE. Il a su ratisser large en embarquant avec lui tous les courants politiques de l’extrême gauche aux plus grands libéraux. Toute la substance du PDS l’a rejoint malgré les passes d’armes tout au long de son mandat. Au-delà des partis et mouvements politiques, Macky SALL dispose du soutien des grandes familles religieuses. Ses actions menées aux bénéfices de ces familles lui ont valu les bras tendus de ces leaders d’opinions.
Les puissances étrangères, alliées historiques du Sénégal ne sont pas en reste. Sa diplomatie équilibrée entre Paris, Pékin et Washington lui a permis d’avoir cette caution précieuse à l’international. Les voisins africains lui vouent un grand respect et pour la première fois dans l’histoire politique au Sénégal, quatre chefs d’Etat africains sont venus participer à un meeting de lancement d’une campagne pour la réélection d’un président sortant.
3. Une opposition pas prête pour aller aux élections
L’opposition alignée pour les élections manque de clarté dans ses positions, à un mois des élections elle se pose encore des questions sur faut-il ou non y aller. Le PDS qui représente le gros du peloton ne sait toujours pas sur quel pied danser. Idrissa SECK censé incarner son leadership a perdu depuis très longtemps l’estime des sénégalais à cause des ses voltes faces et de ses nombreuses bourdes. Il s’était rangé derrière Khalifa SALL lors des législatives pour bénéficier de son aura. Et accompagné par tous ses soutiens d’aujourd’hui, Ils sont arrivés largement  derrière un maitre WADE finissant.
Ousmane SONKO, la nouvelle coqueluche d’une jeunesse rebelle a prouvé ses limites en étalant au grand jour ses contradictions. Passé grâce au système du plus fort reste aux dernières joutes législatives, il a encore un long chemin à faire pour prétendre mobiliser une masse critique de sénégalais
Le PUR et Madicke ne peuvent pas objectivement représenter un poids électoral suffisant pour ébranler le macky.
4. La Baraka
Une autre carte non négligeable que détient le président Macky est bien sûr la chance qui l’accompagne depuis 2012. Depuis cette date, le Sénégal vit des années pluviométriques correctes au grand bonheur des paysans et du monde rural.
Le prix du baril de pétrole n’a jamais été aussi bas sur le marché mondial depuis le règne de Macky. Le dollar est resté quasiment stable et avec un taux de change favorable durant toute cette période qui a considérablement amélioré la balance commerciale du Sénégal et favoriser les investissements étrangers.
Et cerise sur le gâteau, la découverte d’importants gisements de pétrole et de gaz qui fondent l’espoir de lendemains meilleurs au Sénégal.
Toutes ces cartes en main, le président Macky SALL devrait rempiler sans difficultés au soir du 24 février 2019.
 
Bocar LY  PCS ASPT
Jeudi 31 Janvier 2019
Dakaractu



Nouveau commentaire :
Facebook Twitter



Dans la même rubrique :