MUQADIMATUL KHIDMA : « Pendant le magal, la mosquée est généralement confrontée à des problèmes d'eau »


Venu prendre part au comité départemental de développement consacré au Grand magal de Touba, le dahira en charge des mosquées et des cimetières dans la cité religieuse n'a pas manqué de faire une remarque pour le moins pertinente. En effet, par l'entremise de son émissaire Serigne Matar Kane, la structure a regretté les manques d'eau cycliques auxquels la grande mosquée est confrontée en période de magal et surtout par ces temps où le virus de la Covid-19 propose des variants sévères.

"La mosquée est le lieu de prédilection des pèlerins pendant le magal. Nous avons été les premiers à prendre des mesures de nature à éliminer toute velléité de contamination du virus de la Covid-19. Seulement, sans eau, c'est toujours plus difficile. Nous demandons que des solutions soient trouvées dans ce sens", dira Matar Kane devant le sous-préfet de Ndame et le coordonnateur du Grand magal, Serigne Ousmane Mbacké.
Lundi 12 Juillet 2021
Dakaractu



Nouveau commentaire :
Twitter



Dans la même rubrique :