MEURTRE D’AMY COLLÉ BA À MBORO : Mouhamadou Chérif Baldé placé sous mandat de dépôt pour assassinat et... vol

Libération révèle que le meurtrier présumé d’Amy Collé Ba, à Mboro, a été inculpé et placé sous mandat de dépôt par le juge du premier cabinet de Thiès pour assassinat et...vol


Le meurtrier de Amy Collé Ba, âgée de 54 ans et mère de huit enfants, avait été arrêté par la brigade de gendarmerie de Mboro, appuyée par une équipe de la Section Recherches de Dakar dépêchée par le Haut commandement. Le meurtrier, un saisonnier âgé de 20 ans, a fait des aveux alors qu’il était interrogé sous le régime de la garde à vue.
Selon nos informations, Mouhamadou Chérif Baldé est depuis quelques jours pensionnaire de la Maison d’arrêt et de correction de Thiès. Suite à une information judiciaire ouverte par le parquet, il a été mis en examen et écroué pour assassinat et...vol.
Aussi cynique que cela puisse paraître, les gendarmes enquêteurs ont établi qu’après avoir liquidé Amy Collé, Chérif s’est emparé de son téléphone ainsi que quelques billets. D’ailleurs, l’appareil en question a été retrouvé sur l’assassin présumé qui a retracé, sous bonne escorte, le déroulement des faits lors d’une reconstitution.
Le jour du drame, le gardien du verger, propriété de Cheikh Tidiane Ndoye, s’était absenté. Auparavant, il lui avait demandé de lui garder les lieux. Dans ses aveux, le saisonnier indique qu’en faisant une ronde, il est tombé sur Amy Collé Ba qui cueillait des citrons. Il lui aurait affirmé qu’il n’en avait pas le droit avant de lui demander de quitter les lieux.
Ce que la mère de famille a refusé de faire en indiquant que le gardien titulaire lui en avait donné l’autorisation.
Fou de rage devant son indifférence face à ses menaces, Mouhamadou Chérif Baldé s’est emparé d’un pic qui était par terre pour lui asséner un violent coup sur la tête. Alors que la dame était à terre, il l’achève en lui assénant encore deux autres coups. Par la suite, il traîne le corps sans vie sur quelques mètres avant de creuser un trou et de l’enterrer...
Samedi 21 Juillet 2018
Dakaractu




Dans la même rubrique :