ME.EL HADJ DIOUF À TOUBA- ' La fonction Présidentielle ne me rend pas fou. Je ne suis pas obsédé par le fauteuil '.


C'est à Touba , au sortir d'un entretien avec le Khalife Général des Mourides qui lui a administré des prières nourries, que Me El Hadj Diouf a annoncé sa candidature  à la prochaine Présidentielle. Toutefois, s'empressera-t-il de faire remarquer : '' la fonction Présidentielle ne me rend pas fou. Je ne suis pas obsédé par le fauteuil ''.

L'avocat qui martelle mordicus qu'il n'y a encore guère de candidat mais juste des des candidats à la candidature, ne manquera pas de saboter la loi sur le parrainage qu'il traite de scélérate et de ridicule. Pour lui, tout est clair : '' c'est juste une astuce pour écarter des adversaires redoutables '' comme lui qui a été  '' ministre, député à l'Assemblée nationale '' et qui est surtout  ''un avocat international ''.

L'hôte du Khalife et de Serigne Moustapha Abdou Lakram Mbacké de se permettre un réquisitoire fort cinglant . . '' Le Sénégal est gravement malade. Votre Gouvernement est injuste, vos forces de l'ordre s'acharnent sur des Sénégalais, des patriotes... ''.

L'avocat , dès l'entame de ses propos, avait toutefois préféré décliner les motifs de sa visite. En fait , Me EL Hadj Diouf était venu faire un compte rendu au Patriarche de Darou Miname du dénouement heureux qui a sanctionné le procès des talibés de Serigne Saliou ayant violenté Serigne Moustapha Abdou Lakram, alors émissaire de ce dernier à Thiès. Pour l'avocat : ''.on est passé tout juste à côté d'un précédent dangereux '' estimant que '' c'est l'autorité du Khalife qui a été bafouée et qu'il fallait une réaction rapide et efficace ''.
Lundi 10 Septembre 2018
Dakaractu



Nouveau commentaire :
Facebook Twitter



Dans la même rubrique :