MBACKÉ - Polémique autour d'un l'hippodrome / Les turfistes sur le pied de guerre contre le maire qui dément et qui précise.


Le maire de Mbacké aurait pris la décision d'utiliser l'espace jusque-là utilisé comme hippodrome pour abriter les artisans de la commune. Une décision qui a eu le don de mettre en colère les turfistes qui ont, illico,  déroulé un point de presse sur les lieux. Visiblement mécontent, l'ancien jockey Mor Sina Seck demandera aux populations d'opposer une résistance aux autorités. "Ne touchez pas à notre hippodrome.  Nous ne reculerons devant rien!" Une trompette qui sera embouchée par le Président du CRG de Diourbel, Serigne Fallou Diokhané. "Le maire est dans le business alors que nous, nous tenons à cet espace. Qu'il aille ailleurs loger ses artisans ! La rareté des compétitions ne justifie pas la confiscation de ces terres. Il est juste en train de se chercher des fonds pour dérouler sa campagne électorale prochaine". Les jeunes sont aussi venus se joindre aux turfistes par le biais de Serigne Maï Seck, conseiller communal de la jeunesse, qui estime que le maire n'a pas raison de prendre des décisions unilatérales surtout que " Mbacké n'a plus d'espace de loisirs".

 

LES PRÉCISIONS DU MAIRE

 

Dans un enregistrement sonore transféré à Dakaractu, le maire de Mbacké apportera quelques précisions dégageant totalement sa responsabilité. "Cet espace est un titre foncier de l'État du Sénégal. C'est le Président qui a pris la décision de construire un ISEP par le canal de son ministère  de l'enseignement supérieur.  Cette école permettra aux étudiants de trouver niche ici dans le département. L'établissement occupera 11 des 13 hectares et les 02 hectares restants seront utilisés par la mairie pour abriter 291 ateliers et garages et ainsi recaser 09 corps de métiers. L'implantation se fera à partir de lundi. Les accusations portées à mon encontre sont infondées..."

Jeudi 3 Juin 2021
Dakaractu




Dans la même rubrique :