MBACKÉ / Chauffeurs, transporteurs et ouvriers avouent avoir versé dans la mendicité pour nourir leurs familles.


Pape Diop Diadia, Président du Regroupement  des transporteurs de Mbacké, est sans équivoque dans ce qu'il dit : " cette situation d'interdiction de circulation automobile qui pèse sur le transport interurbain ne peut pas continuer.  Nous ne pouvons plus rester chez nous. Nos familles commencent à mourir de faim. Beaucoup d'entre nous ont finalement versé dans la mendicité." 

Une déclaration forte tenue parmi tant d'autres lors d'une assemblée générale déroulée par transporteurs, chauffeurs et mécaniciens de Mbacké pour dénoncer les tares de l'état d'urgence et du couvre-feu. 

Alé Samba Diop, vice-président de la structure,  de regretter les promesses non tenues de L'État par rapport à l'octroi d'un soutien financier. "Personne n'a reçu un franc ici.  Depuis trois mois, nous ne travaillons plus et l'aide dont certains ont fait écho ne nous est toujours pas parvenue." Mécaniciens, tôliers, électriciens etc... ont aussi pris à la rencontre.

Les manifestants vont rencontrer très prochainement le Khalife Général des Mourides pour se plaindre...
Mardi 2 Juin 2020
Dakaractu



Nouveau commentaire :
Facebook Twitter



Dans la même rubrique :