MAODO SARR (Ancien Sénateur) : 'Le pétrole, à lui seul ne peut pas déstabiliser ce pays, mais c'est quand il est mélangé à la politique politicienne, qu'il devient dangereux! '


Ancien Sénateur, devenu depuis quelques années Conseiller Économique, Social et Environnemental, Serigne Maodo Sarr a confié à Dakaractu qu'il ne pouvait plus  garder le silence et endosser la responsabilité de ce qui pourrait arriver au Sénégal si ce tintamarre continue. Pour lui, '' malgré son caractère inflammable, le pétrole, à lui seul, ne peut pas mettre le feu au pays. Toutefois, quand dans un pays, il y'a des pyromanes, il devient automatiquement dangereux, voire explosif. C'est pourquoi je ne pouvais ne pas parler... ''

À Touba pour prendre part au magal de Serigne Abdou Lahad, le Président de la chambre de commerce de Kaffrine a tenu ainsi à donner son avis sur la question. Pour lui, ''aucun reproche ne peut être fait au Président de la République qui a été le seul élu lors de la dernière présidentielle avec plus de 58% des Sénégalais qui ont voté. Cette majorité absolue lui confère le droit de signer et de contresigner  lorsqu'il le juge utile. Toutes ces personnes que vous entendez parler et se désoler de la position politique d'Aliou Sall auraient dirigé ce pays avec, aux commandes, des membres de leurs familles. Ce que le Président Macky Sall n'a jamais fait. Tous ces gens réputés proches de lui, méritent d'être aux stations où ils sont. Par conséquent, les accusations de l'opposition ne portent que sur de la politique. Que le Président sache que ces voix qui empestent l'atmosphère de ce pays, ne représentent même pas les 42% qui n'avaient pas voté pour lui car, entre temps, beaucoup d'entre ces derniers ont rejoint le dialogue national.''

PRISE DE CONSCIENCE OBLIGATOIRE

Maodo Sarr de mettre en garde ceux qui voudraient déstabiliser le Sénégal non sans inviter les Chefs religieux à davantage s'impliquer dans le maintien de la concorde nationale. ''Le Sénégal est habité par des érudits de l'islam aux envergures énormes. Rien que pour cela, certains devraient faire attention. Toute personne qui s'aventure à mettre le feu risquerait de brûler seul. J'ai entendu des gens dire qu'ils vont marcher tous les vendredis. Je leur demande de ne marcher que lorsqu'ils ont l'autorisation du préfet et de s'en abstenir lorsqu'ils ne l'ont pas. La démocratie n'est pas le je-m'en-foutisme. C'est une liberté encadrée par des lois qui s'imposent à tout le monde. Nous ne connaissons que la paix au Sénégal. Maintenons cette paix, c'est notre richesse!''
Dimanche 30 Juin 2019
Dakaractu



Nouveau commentaire :
Facebook Twitter



Dans la même rubrique :