MAODO MALICK MBAYE (CIRID) À TOUBA - ' Au Sénégal, nous avons des ressources endogènes capables de juguler et de prévenir tout conflit par le dialogue et la concertation ' .


Le Centre Indépendant de Recherche​ et d'Initiative pour le Dialogue ( Cirid en acronyme)  s'est rendu ce vendredi en délégation à Touba, avec à sa tête son Président fondateur Déo Hakizimana accompagné de Esther Ngom, avocate à Yaoundé.
L'organisation ​internationale était venue présenter ses condoléances à la famille éplorée de Cheikh Ahmadou Bamba suite au rappel à Dieu de Serigne Sidi Mokhtar Mbacké. Une occasion saisie par Maodo Malick Mbaye, pour entretenir le nouveau Khalife Général des Mourides de l'objectif que le Cirid s'est assigné. Une rencontre pleine de solennité qui a eu lieu dans la résidence Khadim Rassoul sous la présence de Serigne Moussa Naawél et de plusieurs autres personnalités religieuses.

Visiblement enchanté par la qualité des échanges avec Serigne Mountakha et la qualité de l'accueil qui lui a été réservé avec sa délégation, Maodo Malick Mbaye insitera sur l'objectif principal de la visite pilotée par Cheikh Bassirou Mbacké Abdou Khadre. '' Nous avons été chaleureusement reçus  par le Khalife qui a prié pour notre mission qui est d'implanter partout un cadre et un climat jovial, un esprit de dialogue et de concertation. L'autre aspect fondamental c'est le Prix Macky Sall pour le dialogue dont le Cirid est l'initiateur et qui a été remporté pour sa première édition par le Mogho Naba du Burkina Faso. Et c'était en droite ligne de ce que nous allons faire en 2018  que nous sommes venus faire découvrir à notre organisation qui est composée de plus d'une vingtaine de nationalités, une spécificité du Sénégal, c'est à dire les confréries. Nous avons voulu également montrer à nos amis du Cirid qu'ici au Sénégal, comme ils l'ont vu ailleurs en Afrique, nous avons  des ressources endogènes capables de juguler et de prévenir tout conflit par le dialogue et la concertation. Le Khalife Général des Mourides, de par son apparence, impressionne et rassure de par son approche. ''

Pour le rôle joué par les religieux dans le maintien de la paix, de la stabilité dans ce pays et surtout pour leurs appels incessants à l'instauration d'une ambiance de dialogue, Maodo Malick Mbaye parlera de joyau inespéré. '' Touba est un centre de dialogue et de concertation où tout peut se régler dans le calme et la concertation parce qu'il y a une autorité reconnue. Ces autorités que nous voyons à Touba, Tivaouane sont des exemples que nous voulons donner aux occidentaux pour qu'ils comprennent que  les mécanismes​ traditionnels de résolution des crises n'ont plus d'effets alors qu'en Afrique, il y a des réalités propres bien de chez nous que nous pouvons mettre en exergue. ''

Maodo Malick Mbaye qui estime que le regretté disparu était '' un leader de son temps et un homme de son époque '' se félicite de l'avoir vu combattre les clivages religieux et interconfrériques. Ainsi, confie-t-il, '' c'est un exemple que nous allons donner à Genève lors d'une cérémonie officielle et il le sera avec Serigne Abdoul Aziz Sy Al Amine. ''

La délégation sera aussi reçue par Sokhna Bali Mountakha qui leur a offert un déjeuner royal.
Vendredi 19 Janvier 2018
Dakaractu




Dans la même rubrique :