MAMOUR CISSÉ : « Le Chef de l'opposition ne doit pas être quelqu'un de pauvre... Si un Président de la République peut avoir 8 à 10 milliards de caisse noire, alors... »


Mamour Cissé ne trouve absolument pas  scandaleux que l'on accepte d'allouer une certaine somme d'argent au Chef de l'opposition Sénégalaise. C'est d'ailleurs pour lui une nécessité dès l'instant que la décision a été prise après consultation directe du peuple. "Deux milliards qui vont être alloués à l'opposition, c'est essentiel parce que cela fait partie de ce qui a été voté au référendum. On doit avoir un chef de l'opposition. Le Mali l'a.  Tous les pays qui se respectent l'ont. C'est un minimum, de même que le financement des partis politiques. Il faut qu'on en débatte. Si effectivement le Chef de l'opposition ne doit pas être quelqu'un de pauvre, il faut lui donner les moyens, quand-même, d'être au niveau  apparent comme au niveau réel, à la hauteur de ses responsabilités. Parce que du jour au lendemain, il peut être une alternative au Président de la République."

Le leader du PSD/Jant bi de poursuivre son analyse.  "Si un président de la République peut avoir 8 à 10 milliards de caisse noire, c'est un minimum que le Chef de l'opposition puisse être dans les conditions parce qu’à tout moment, il peut remplacer le président de la République." Il précise toutefois que ''s'agissant d'un montant, il n'a jamais été question de discuter autour de cela. Pour ce qui a été discuté, je pense que c'est un acquis extraordinaire."


Quant à la question de savoir qui est l'actuel Chef de l'opposition, il procédera par un questionnement.  ''Est-ce que c'est le parti qui a le plus de députés présentement ou celui qui est arrivé deuxième à la dernière présidentielle ? Le Pds est deuxième lors des dernières élections législatives et Idrissa Seck est deuxième lors de la dernière présidentielle... ''

Mamour Cissé de souhaiter, interpellé sur l'affaire d'un éventuel troisième mandat du Président Macky Sall, que ''les députés et les maires ne puissent plus dépasser deux mandats, à l’instar de la limitation du mandat présidentiel. Cela nous permettra dit-il, d'avoir des alternances générationnelles. Un député élu trois fois, qu’est-ce qu'il peut apporter à l'Assemblée nationale?"
Dimanche 8 Septembre 2019
Dakaractu



Nouveau commentaire :
Facebook Twitter



Dans la même rubrique :