MAKHTAR DIOP FRACASSE SONKO : « De mauvais Inspecteur des Impôts, il est passé député par effraction pour enfin devenir la risée publique numéro 1 »


En jetant l'anathème aussi fréquemment sur le Président Macky Sall, Ousmane Sonko, ce député par effraction, a malheureusement montré une fois de plus au peuple Sénégalais, qu'il fallait faire de lui tout, sauf un parlementaire. Même si par ailleurs, ce peuple ne lui a  accordé que '' son plus fort reste'' lors des dernières élections législatives.
 
De mauvais élève (nous savons comment il se comportait en classe et nous y reviendrons un autre jour), il est devenu mauvais Inspecteur. Ce qui lui a valu d'être vomi par le système qui répugne les mauvais fonctionnaires. Après avoir échoué dans sa politique de victimisation de soi, il s'est transformé en haut-parleur à l'Assemblée nationale, alignant bêtises et autres erreurs de communication jusqu'à devenir la risée publique numéro 1 au Sénégal. Heureusement que ses fantasmes ne dépassent pas encore les frontières. Lequel cas, tout ce que nos valeureux diplomates ont réussi jusqu'à aujourd'hui à construire serait détruit en une fraction de seconde. Le Sénégal n'a pas besoin d'un homme comme lui.
 
En réalité, Ousmane Sonko est aiguillonné par un appétit politique démesuré. Il veut gravir les échelons en sautant les étapes. Au fait, il n'a rien contre le Président Macky Sall. Seulement il se croit borgne au pays des aveugles, au vu de la médiocrité d'esprit et d'âme des hommes qui l'entourent au sein de l'opposition. Il sent que les gens autour de lui ne sont pas meilleurs.
  Il essaie ainsi de surnager profitant de la carence déjà découverte chez les autres.
 
Ni le Président, ni son Premier ministre ne lui accorderont d'importance. En parlant de lui, je lui fais certes trop d'honneur. Mais ne fallait-il pas lui rappeler que ce n'est que dans sa tête qu'il crée le buzz et non dans l'esprit des Sénégalais.
 
En entendant Sonko traiter le Président Macky de poltron, nous nous sommes dit une chose. Même poltron, ce qu'il ne saurait être, Macky Sall est mille fois meilleur que ''Sonko-le guerrier ''. Ce qu'il saurait être, lui aussi. Il sait que rien ne peut lui arriver.
 
Le fils de Fatick, comparé à ce Ousmane Sonko (nous demandons pardon aux Sénégalais pour cette comparaison tout à fait ridicule), est tributaire d'un passé écolier et universitaire exemplaire. D'excellent élève, il est passé à excellent universitaire. Il est devenu un brillant ministre avant d'être le meilleur Premier ministre de l'histoire du Sénégal. D'ailleurs, Wade le lui reconnut. Son passage à l'Assemblée nationale fut phénoménal dans la démarche avant d'être victime d'une cabale. Aujourd'hui, Président de la République, il fait la fierté du Sénégalais. Pour une fois, je ne parlerai pas de ses réalisations même si je ne peux m'empêcher de jeter un clin d'œil sur l'arène nationale et le Dakar Aréna... même si je ne peux m'empêcher de faire allusion à ces millions de compatriotes qui se soignent aisément et qui ont droit à des bourses dites familiales périodiquement. Le Ter, la Der...tout ça, nous y reviendrons.
 
Mais, je veux juste parler de cette démocratie qui a été renforcée. Laisser parler librement et si méchamment ces caisses de résonnance est un signe que le degré de notre démocratie très élevé. C'est dommage que certains leaders de l'opposition manquent encore de ce sens de la mesure.
 
Le Sénégal n'a pas besoin d'un tricheur. Il a besoin d'un travailleur qui sait trouver solutions aux difficultés des populations. Parler tout le temps et partout ne peut octroyer le pouvoir. Car, Sonko, assurément, les Sénégalais ne vous aiment plus !
 
MAKHTAR DIOP (Président de la commission Santé au HCCT, coordonnateur de la Cojem et responsable politique Apr  à Gouye-mbind/TOUBA )
Samedi 18 Août 2018
Dakaractu



Nouveau commentaire :
Facebook Twitter



Dans la même rubrique :