Lycée de Kahone : L'administration et les élèves jugent le réquisitoire du procureur "trop sévère" contre le proviseur Mamadou Djibril Dia


Au lendemain du procès des fraudes au Bac, nous avons fait un tour au niveau du lycée mixte de Kahone. À l'entrée de l'établissement, un calme plat accueille les visiteurs du fait de la période de composition. Dans la cour de l'école, des groupes d'élèves sont assis sous les arbres, à l'abri du chaud soleil du Saloum. Interrogées sur l'affaire des fraudes au Bac ayant conduit leur proviseur en prison, des lycéennes sous le couvert de l'anonymat, lancent : " Nous sommes très tristes d'aller tous les jours à l'école tout en sachant que Mr Dia est toujours en prison. C'est un homme très généreux qui nous a beaucoup soutenu, notamment dans le cadre dans nos transferts et autres. " Non loin de là, quelques garçons sont regroupés à l'ombre d'un arbre. L'un d'eux qui sans doute a eu vent de notre visite, nous interpelle et déclare : " Nous avons suivi ce matin à travers les médias que le procureur de la République a requis 5 ans contre notre provisoire. Nous jugeons que c'est vraiment trop sévère, car Mr Dia voulait juste aider une personne. En plus, le procureur veut qu'on lui interdise l'exercice de son métier d'enseignant pour une période de dix ans, c'est encore très sévère pour quelqu'un qui a une famille à nourrir. "

Trouvé dans son bureau, le nouveau proviseur, Mr Mamadou Faye, se dit affecté et très sensible par ce qui arrive à son homologue. " On est vraiment très consterné. Le proviseur Dia est un homme très généreux qui rendait service au quotidien. C'est pourquoi, sa situation nous affecte nous tous. Nous demandons au tribunal de ne pas suivre le procureur dans son réquisitoire parce que c'est très sévère. La place de Monsieur Mamadou Djibril Dia n'est pas en prison".

À rappeler que le proviseur du lycée de Kahone a été arrêté dans le cadre de l'affaire des fraudes au Baccalauréat. Hier, le procureur de la République, Pape Ismaïla Diallo, a requis 5 ans de prison ferme et une amende de 5 millions de francs Cfa contre lui et les autres prévenus. D'après lui, Mamadou Djibril Dia a échangé les épreuves de Baccalauréat et que c'est une faute qui est estimée gravissime dans le cadre de son travail.
Vendredi 22 Juin 2018
Dakaractu




Dans la même rubrique :