Lycée Ahmadou Ndack Seck de Thiès : Le superviseur qui a dénoncé les élèves à l'Office du Bac, n'a pas pris la peine d'informer en amont, ni le chef du centre ni l'inspecteur d'académie


   Lycée Ahmadou Ndack Seck de Thiès : Le superviseur qui a dénoncé les élèves à l'Office du Bac, n'a pas pris la peine d'informer en amont, ni le chef du centre ni l'inspecteur d'académie
"C'est un vice de forme", a lancé notre source encore très remontée contre l'attitude du superviseur détaché au niveau du centre d'examen Ahmadou Ndack Seck de Thiès à l'occasion des anticipés de philosophie. D'après elle, certes tous les élèves de Thiès ont été informés de la décision prise par les autorités académiques concernant l'interdiction du port de téléphones portables au sein des centres d'examen, mais l'observation des formalités voudrait que ce dernier prenne au moins la peine d'informer le chef du centre, puis l'inspecteur d'académie (IA), avant de remonter l'information au niveau de l'Office du Bac.

" Après avoir découvert des portables dans les sacs des élèves, le superviseur a directement pris son téléphone pour informer l'office du Bac. Mais il aurait dû au moins respecter la hiérarchie en informant et le chef du centre et l'inspecteur d'académie. Ces derniers ont eu l'information tardivement aux environs de 10 heures. Je trouve que son comportement est vraiment déplorable d'autant plus qu'il a été copté au niveau local", a ajouté notre source.

Rappelons que des parents d'élèves avaient tenu dernièrement un point de presse devant la porte d'entrée du lycée Ahmadou Ndack Seck de Thiès pour dénoncer " l'exclusion de 124 élèves pour détention de téléphones mobiles au niveau dudit centre lors des anticipés de philosophie ". 
Lundi 23 Juillet 2018
Dakaractu




Dans la même rubrique :