Lutte contre les violences faites aux femmes et aux enfants : Le ministre de la femme, de la famille et de la protection des enfants Fatou Diané Guèye à pied d’œuvre pour l’éradication du phénomène


À l’instar de la communauté internationale, le Sénégal fait face à une recrudescence du phénomène des violences basées sur le genre et du féminicide. Ces violences multiformes s’exercent dans diverses sphères, touchent de manière disproportionnée les femmes et les filles et son élimination effective demeure un des défis pour nos autorités étatiques d’éradiquer ce phénomène qui est en phase de devenir un fléau à l’échelle nationale. Dans sa mission de contribuer à la lutte contre ces violences faites aux femmes et aux enfants au Sénégal, le ministre de la femme, de la famille et de la protection de l’enfant avait entamé différentes actions de lutte pour l’éradication des violences basées sur le genre. Pour une meilleure maîtrise de la situation, Mme Fatou Diané Guèye avait lancé le 25 novembre 2022 la campagne nationale de lutte contre les violences faites aux femmes et aux enfants.
En effet, dans le cadre de cette lutte contre les violences faites aux femmes et aux enfants, le ministre de la femme, de la famille et de la protection des enfants s’est réuni ce mardi 20 décembre avec ses partenaires financiers et techniques et l’ensemble des acteurs impliqués dans la lutte pour tenir une session élargie du comité technique national de lutte contre les violences basées sur le genre, afin de faire le point de l’agenda de la coordination des interventions de la collecte des données, de la revue des avancées et des contraintes dans la mise en œuvre des orientations et des stratégies de lutte contre ces violences. « C’est une session importante qui se tient dans le cadre de la Campagne nationale de lutte contre les Violences faites aux femmes et aux enfants, la Campagne « ça suffit ! Na daak Baa mu daal », que j’ai lancée le 25 Novembre 2022, lors du démarrage des 16 jours d’activisme. Elle nous offre également, l’opportunité de procéder au lancement officiel de la Stratégie nationale pour l’abandon des mutilations génitales féminines (2022-2030) assortie de son plan d’action quinquennal. C’est pourquoi, j’ai opté de l’élargir aux différents acteurs du mouvement associatif féminin et aux jeunes activistes engagés dans la lutte contre toutes les formes de violence, dont les Mutilations Génitales Féminines (MGF) »,  a indiqué Fatou Diané Guèye ministre de la femme.
Lors cette rencontre, le ministre a aussi procédé au lancement de la Stratégie Nationale pour l’abandon des Mutilations Génitales Féminines (2022-2023) assortie d’un plan d’action (2023-2027)
Mardi 20 Décembre 2022
Dakaractu



Nouveau commentaire :
Twitter



Dans la même rubrique :