Lutte contre les migrations irrégulières à Kolda : le programme MAM comme solution au fléau.


Le programme « MAM » (migrants as messengers) est une solution pour la lutte contre les migrations irrégulières dans la région de Kolda.
Connue pour être un grand foyer de départ pour les migrations irrégulières, l’ASMI Kolda a choisi d’inverser la tendance. L’association sénégalaise de lutte contre les migrations irrégulières de Kolda (ASMIK) entend attaquer le mal à la racine avec des migrants de retour comme pilotes du projet. Ces derniers avec leur expérience vont sensibiliser les potentiels candidats à renoncer à la migration irrégulière en les poussant à exploiter leur propre potentiel pour réussir chez eux.
À en croire Woury Baldé migrant de retour et président de ASMIK, « dans le cadre du projet "MAM" nous travaillons avec l’OIM depuis 2019 en tant que volontaire pour lutter contre les migrations irrégulières. Et nous sommes au nombre de 17 dans la zone sud (Kolda, Sédhiou et Ziguinchor.) » À ce titre avance-t-il, « nous sensibilisons les populations sur les dangers liés aux migrations irrégulières. Et pour mieux lutter contre ce fléau, nous avons eu à faire des formations de création de contenus, des thé-débats et des street-arts entre autres. Et ce travail de terrain nous a valu des satisfactions avec un recul du phénomène dans la zone. Et pour y arriver, nous avons utilisé notre expérience pour les sensibiliser… » 
Pour Fecham Marie Sèye bureau communication OIM/Dakar, « c’est vraiment intéressant de venir rencontrer les journalistes pour les impliquer dans le traitement médiatique de la migration irrégulière. » Et l’objectif, selon elle, « est que l’information sur la migration se fasse de façon plus professionnelle et responsable. Et le projet « MAM » est une campagne de sensibilisation de pair en pair où les migrants de retour se sont engagés avec nous. Et chaque volontaire ou migrant de retour, a ses propres raisons, une histoire derrière qui l’a poussé à partir. Et dans cette optique, ils utilisent cette expérience pour sensibiliser les potentiels candidat à la migration irrégulière. »
Revenant sur le projet « MAM », elle estime qu’il est comme une alternative de lutte contre ces migrations irrégulières. À ce titre,  elle précise : « nous travaillons avec des structures étatiques qui ont des opportunités de formations et d’emplois pour les jeunes. Mais à notre niveau dans le cadre de ce projet, nous avons fait beaucoup de formations dans différents domaines (production de vidéo, création de contenu, infographie). » C’est pourquoi au-delà du projet « MAM » souligne-t-elle, « les migrants de retour doivent pouvoir avoir des activités génératrices de revenus. Et c’est vraiment des actions comme celles-ci qui leur permettront d’éviter le désert ou la mer. »
L’ASMI lancée en octobre 2021 à Dakar est de capitaliser toutes les expériences. Et maintenant, ASMI Kolda vient d’être créée et se fera sur toute l’étendue du territoire national pour mieux cerner la question des migrations irrégulières...
Mardi 5 Avril 2022
Dakaractu



Nouveau commentaire :
Twitter



Dans la même rubrique :