Lutte contre le Covid-19 : « Les 4% des cas issus de la transmission communautaire peuvent être très importants à partir de la semaine prochaine » (Dr Abdoulaye Bousso)


Selon le Directeur du centre des opérations d'urgence sanitaire, Abdoulaye Bousso, il serait hasardeux de donner une date sur le "pic épidémiologique au Sénégal". 

Faisant le point après un mois de lutte contre le coronavirus, le docteur Bousso est revenu en chiffres sur la situation actuelle. "Aujourd'hui, les cas importés associés aux cas-contact, constituent 96% des patients que nous avons.  Si on réussit à maîtriser les entrées au niveau des frontières, il ne nous restera que les 4% issus de la transmission communautaire qui vont être très très important à partir de la semaine prochaine." Par contre, dit-il, si le contraire se présente, l'épidémie peut aller dans un sens qui pourra être très difficile".

 À son avis, les effets des mesures de contingence qui ont été prises par le président président de la République vont se ressentir à partir de la semaine. "À partir de la semaine prochaine, on devrait avoir une meilleure visibilité sur la courbe épidémiologique au niveau du Sénégal", explique t-il.  

Il a aussi insisté sur le respect des mesures de prévention pour une maîtrise la situation. Car,  dit-il, les 4% issus de la transmission communautaire peuvent être très déterminants .
Jeudi 2 Avril 2020
Dakaractu



Nouveau commentaire :
Facebook Twitter



Dans la même rubrique :