Lutte contre la Covid-19 : Où en sont les voisins immédiats du Sénégal ?


Lutte contre la Covid-19 : Où en sont les voisins immédiats du Sénégal ?

La lutte contre la Covid-19 se poursuit en Afrique qui compte à ce jour 190 649 cas. Dans cette population atteinte du nouveau coronavirus, 83 495 ont recouvré la santé pour seulement 5 199 décès. Un taux de létalité très faible par rapport au reste du monde où la maladie a tué pas moins de 398 065 personnes. Il n’empêche, il serait trop tôt de crier victoire, car malgré une certaine maitrise apparente de la propagation du virus, ses jours ne sont pas encore terminés sur le continent. 

 

Nous nous sommes intéressés au Sénégal et à ses voisins immédiats, à savoir la Guinée, la Guinée Bissau, la Mauritanie, le Mali et la Gambie et il s’avère qu’il y a encore du boulot à faire. Dans ces six pays de l’Afrique de l’Ouest, la Covid-19 a touché 12 582 personnes. 6 774 en sont guéris alors que 232 ont été tués par le virus.

 

Notre pays enregistre le plus grand nombre de cas même s’il a été aussi le premier à accueillir le virus émergent. En effet, le Sénégal a déclaré son premier cas le 2 mars alors qu’il fallait attendre jusqu’au 13 mars pour qu’il fasse son apparition en Guinée Conakry. Un jour de plus et la Mauritanie est infectée avant que la Gambie n’éternue le 17 mars. Le Mali et la Guinée Bissau sont revenus positifs au test Covid-19 le même jour, 25 mars.

 

Au sujet du taux de contamination, c’est le Sénégal qui mène la danse avec 4 427 cas. Il est suivi de la Guinée Conakry qui comptabilise 4 165 alors que le Mali affiche 1 547 contaminations à ce jour. Le quatrième pays le plus touché s’avère être la Guinée Bissau. 

 

La Mauritanie qui avait connu un répit de quelques jours subit une nouvelle vague et compte 1 049 cas à la date du 08 juin. Le pays d’Adama Barrow qui n’a de frontière qu’avec le Sénégal ne compte que 26 cas de Covid-19.

Moins touchée du Groupe des six, la Gambie est cependant devancée par la Guinée Conakry dans le tableau des guérisons. En effet, avec 2 877 guéris, l'un des deux voisins du Sénégal au sud, caracole en tête. Grace à 21 malades rétablis, la Gambie vient en seconde position. Le Sénégal occupe la troisième marche du podium et le doit à ses 2 699 guéris. Le Mali (916 guéris), la Mauritanie (108 guéris) et la Guinée Bissau (153 guéris) arrivent derrière.

 

Il faut relever cependant que le virus a plus tué au Mali qui affiche un taux de létalité de 5,95% (92 morts). La Mauritanie peut également témoigner de la virulence du coronavirus car elle a enregistré 55 décès, donc un taux de létalité de 5,24%. La Gambie qui n’a enterré qu’une seule personne est pourtant troisième dans ce compteur avec 3,85%. Elle est suivie du Sénégal où la COVID-19 a eu raison de 49 patients, soit un taux de 1,11%. Dans les deux Guinée, le virus semble moins meurtrier. En Guinée Bissau, il a fait 12 victimes, soit (0,88%) alors qu’en Guinée Conakry, 23 décès ont été déplorés (0,55).

 

En guerre contre le virus

 

Dans ces six pays, les autorités semblent s’être passés le mot pour interdire les rassemblements. C’est le même constat aussi pour ce qui concerne la fermeture de leur espace aérien.

 

Il convient cependant de noter que des liaisons aériennes sont encore opérantes au Sénégal et sont expliquées par les vols de rapatriement des pays occidentaux et de Sénégalais bloqués à l’Extérieur.

 

Au Mali, le couvre-feu instauré depuis le 26 mars est levé, mais le port du masque est obligatoire. La Gambie pour sa part n’est jamais arrivée à cet extrême. Les autorités gambiennes ont plutôt mis l’accent sur la fermeture de l’espace aérien, des frontières terrestre et maritime, en sus de l’interdiction des rassemblements et de la suspension des cours.

 

Le Sénégal avait envisagé un retour partiel des élèves en classe le 02 juin dernier, mais en raison de l’apparition de nombreux cas de covid-19 chez les enseignants, l’État a reculé. Cependant, le couvre-feu est maintenu même s’il est allégé puisqu’il passe de 21 h / 05 h à 23 h / 05 h. Las de ce « semi-confinement », des Sénégalais n’ont pas tardé à descendre dans la rue pour manifester leur désaccord. 

 

L’autorité qui était dans une logique d'assouplissement des restrictions liées à la Covid-19 a finalement lâché du lest. Les interdictions de circulation entre régions ont été levées sous condition. Les autorités comptent sur la responsabilité individuelle des citoyens pour mettre un terme à la propagation du virus. Un pari risqué, alertent des voix discordantes. Mais le ministre de la Santé dit avoir constaté une certaine décrue à partir de la 11e semaine et invite la population à respecter les mesures barrières.

 

En Mauritanie, l’Etat ne badine pas avec le couvre-feu. En vigueur depuis le 21 mars, cette mesure d'exception est prorogée dans le cadre de l’état d’urgence sanitaire. Les frontières aériennes, terrestres et maritimes sont également fermées. De retour du Maroc, beaucoup de Sénégalais ont souffert de la fermeture des frontières terrestres de la Mauritanie. Certains d’entre eux ont pu être rapatriés avec le concours des autorités mauritaniennes. Cependant, des dizaines de citoyens sénégalais sont confinés au Maroc, faute de pouvoir traverser la frontière mauritanienne.

 

L’interdiction des rassemblements est encore de mis tandis que les écoliers doivent encore poursuivre les cours à domicile. C'est dire que dans cette partie de l’Afrique, la guerre contre la Covid-19 n’est pas encore à son épilogue.

 

COVID-19 au Sénégal et ses voisins immédiats

 

Le Sénégal : 4 427 cas confirmés, 49 décès, 2 699 guéris (taux de létalité 1,11%) (Premier cas 

déclaré le 02 mars)

 

Mali : 1 547 cas dont 92 morts et 916 guéris (taux de létalité 5,95%) (Premier cas déclaré 25 mars)

 

Mauritanie : 1 049 cas confirmés, 55 décès et 108 guéris (taux de létalité 5,24%) (Premier cas déclaré le 14 mars)

 

Gambie : 26 cas confirmés, 1 décès et 21 guéris (taux de létalité 3,85%) (Premier cas déclaré le17 mars premier cas)

 

Guinée Bissau : 1 368 cas confirmés, 12 décès, 153 guéris (taux de létalité 0,88%) (Premier cas déclaré le 25 mars)

 

Guinée : 4 165 cas confirmés, 23 décès, 2 877 guéris (taux de létalité 0.55%) (Premier cas déclaré le13 mars)

 

Nombre de cas : (1) Sénégal, (2) Guinée, (3) Mali, (4)Guinée Bissau, (05) Mauritanie et (06) Gambie.

 

Nombre de guéris : Guinée, Gambie, Sénégal, Mali, Mauritanie et Guinée Bissau

Létalité : Mali, Mauritanie, Gambie, Sénégal, Guinée Bissau et Guinée 

Lundi 8 Juin 2020
Dakaractu




Dans la même rubrique :