Lutte contre l'homosexualité : Soupçonnant une tentative de saper leur unité, le collectif ASJ invite à plus de vigilance.


Après la forte mobilisation à la place de la Nation le 23 mai 2021, le collectif And Sàm Jikko Yi a réagi suite à l’audience accordée par le chef de l’État au Rassemblement Islamique du Sénégal (RIS) avec à sa tête, Cheikh Makhtar Kébé.

Regroupant plusieurs entités dont des organisations de la société civile, des organisations islamiques, des partis et hommes politiques (de l’opposition comme de la mouvance présidentielle), des personnalités indépendantes, des syndicalistes, le Collectif ASJ, estime n'être ni une affaire de confession, ni dans une affaire politique, encore moins une affaire de personnes. "Ce qui nous unit est plutôt un idéal de vivre dans une société adossée à des valeurs susceptibles de réaliser notre projet d’humanité."

"Le combat de ASJ porte essentiellement sur les valeurs", rappelle le coordinateur national du collectif, Babacar Mboup.

"And Sameu Jikko Yi" tient à porter à la connaissance de l’opinion nationale et internationale qu’il n’a pas demandé à rencontrer le Président de la République et n’a jamais été reçu par ce dernier. Il n’a, par conséquent délégué personne pour le rencontrer au sujet du combat qu’il mène contre l’agenda LGBT et en faveur de la criminalisation de l’homosexualité. 

Pour ASJ, il n'a pas été question de protester contre une éventuelle légalisation de l’homosexualité, mais il s’agit ni plus ni moins que d’une procédure de criminalisation de l’homosexualité. Il ne saurait y avoir d’amalgame sur ce point, car dans nos différentes communications nous avons tenu à préciser que les seuls objectifs du collectif demeurent : "l’arrêt immédiat de l’agenda LGBT et la criminalisation de l’homosexualité dans notre pays", renseigne le communiqué.  

"Ce combat est pour nous, avant tout, une question de souveraineté car la dynamique c’est d’inspirer une loi qui traduit clairement la volonté populaire".
Le collectif dénonce cette tentation de saper leur unité. Il se dit déterminé à poursuivre le combat jusqu'au bout pour protéger la société contre les périls liés à l’agenda LGBT.
Mercredi 9 Juin 2021
Dakaractu



Nouveau commentaire :
Twitter



Dans la même rubrique :