Lutte : Fin de carrière de promoteur pour Aziz « Alé » Ndiaye.

Aziz « Alé » Ndiaye a annoncé ce mardi qu’il prenait sa retraite de promoteur de lutte et ne va plus descendre dans l'enceinte pour les préparations d'avant-combat de qui que ce soit. Le leader de « Aziz Production » s’est exprimé en marge de l’émission Bantamba.


« J’ai pris la décision de mettre fin à ma carrière de promoteur de lutte. C'est fini, je quitte le cercle des organisateurs de combat de lutte. Je ne vais plus accompagner un lutteur dans l'arène. Je ne vais plus descendre dans l'enceinte pour les préparations d'avant-combat de qui que ce soit. Balla Gaye 2 reste et demeure mon frère et il m’a confié beaucoup de choses dans sa vie ». 

 

Le «ndiguël» du Khalife général des Tidianes

 

« C’est ce que je viens de vous dire. J’ai décidé de mettre un terme à toutes formes d’activités dans l’organisation de combats de lutte. Et je vous affirme que l’arrêt est définitif. Terminer ma carrière comme ça, ça m’attriste. Mais, je ne peux pas faire autrement. Je n’y peux rien. Ce sont des consignes. Mon guide religieux Serigne Babacar Sy Mansour (Khalife général des Tidianes) m’avait demandé d’arrêter et me l’a répété. J’ai décidé de me plier aux consignes de mon marabout. »

 

Et quid de la carrière de Baye Ndiaye ?

 

« Serigne Babacar Sy est non seulement mon guide religieux, mais il est aussi comme un père pour moi. C’est une décision mûrement réfléchie. Je ne peux pas quitter l’arène et y laisser mon frère Baye Ndiaye. C’est comme si j’y suis toujours. J'ai apporté mon expérience, amené quelque chose de plus et de nouveau. J'ai fait des années dans la lutte. Je me suis beaucoup investi, si je suis là aujourd'hui, c'est grâce à la lutte. »

 

Remerciements

 

« Je voulais remercier et demander pardon à tout le monde, à tous les sénégalais qui m’ont manifesté leur soutien à la suite du décès de mon épouse. Remercier la lutte qui a fait de moi un promoteur et l’homme que je suis maintenant. Merci aux lutteurs de m’avoir offert l’opportunité d’organiser des combats. Je remercie tous les promoteurs dont certains sont devenus de vrais amis. Je garde un œil sur la lutte que j’aime profondément... »

Mercredi 17 Juin 2020
Dakaractu




Dans la même rubrique :