Luis Enrique aurait déjà dit oui au PSG !

Plus les semaines passent et plus il semble évident qu'Unai Emery sera invité à quitter le Paris Saint-Germain au terme de l'exercice en cours. La direction du club de la capitale aurait même déjà l'accord du successeur du Basque, déjà prêt à prendre le relais au printemps prochain.


Celui qui avait précipité la perte du Paris Saint-Germain en mars dernier symbolisera-t-il le nouveau cycle amorcé par les Rouge et Bleu à l'horizon 2017-2018 ? Alors qu'Unai Emery reste un coach en position très fragile du côté du Parc des Princes, le Basque ne sera évidemment pas débarqué en cours d'exercice, son équipe étant tranquillement en tête du championnat de France et aisément qualifiée pour les huitièmes de finale de la Ligue des champions, où elle affrontera le Real Madrid au coeur de l'hiver. Mais en coulisse, ces derniers mois, les noms de José Mourinho, Antonio Conte, Diego Simeone, Carlo Ancelotti, André Villas-Boas, Mauricio Pochettino ou Massimiliano Allegri sont régulièrement remontés à la surface.

Ce serait toutefois vers un nouveau coach espagnol que la direction parisienne aurait porté son choix. Car à en croire le Daily Mirror, il ne fait aucun doute que Luis Enrique prendra place sur le banc de touche du PSG une fois la saison en cours achevée. Pour preuve, l'ancien attaquant passé par le Real Madrid et le FC Barcelone aurait même déjà donné son accord et travaillerait en coulisse sur le futur de l'équipe. Le profil est moins fringant parmi tous les prétendants énoncés précédemment, mais l'ancien manager de la Roma présente aussi l'intérêt de très bien connaître Neymar, la star sur laquelle est bâtie tout le projet et qu'il faut contenter à tout prix. S'il avait eu quelques difficultés relationnelles avec Lionel Messi notamment, Luis Enrique s'entend apparemment très bien avec le Brésilien.
Le coach qui avait été l'artisan de la fameuse "remontada" qui a valu au PSG une grande humiliation en C1 la saison passée pourrait donc débarquer en France pour se faire pardonner auprès des fans franciliens. Mais si l'accord existe bel et bien entre les parties concernées, une belle campagne européenne de Thiago Silva et consorts dans les semaines et mois à venir n'empêcherait pas pour autant Nasser Al-Khelaïfi de faire machine arrière et de maintenir Unai Emery en poste le cas échéant. Mais pour en arriver là, il faudrait sans doute que l'ancien Sévillan rapporte la coupe au grandes oreilles au pied de la Tour Eiffel...
Lundi 25 Décembre 2017



Nouveau commentaire :
Facebook Twitter



Dans la même rubrique :