Loi sur le parrainage : Aïda Mbodj plaide pour son retrait.


La présidente de l'Alliance Nationale pour la Démocratie And Saxal Ligueey considère la loi sur le parrainage comme étant désuète et qui juge-t-elle, risque de semer la zizanie aux élections locales de décembre prochain, si elle est maintenue.
Au delà de son caractère sélectif et discriminatoire, la loi n'éclaire pas sur les règles d'élimination d'où la nécessité de sonner l'alerte, croit la député.
Aida Mbodj qui se prononçait à la l'occasion de l'anniversaire de l'organisation politique qu'elle dirige depuis sa création le 26 mars 2014, renseigne que son parti va mener le combat pour un retour du pouvoir local "or, si nous n'y prenons pas garde, c'est l'État central qui va détenir le pouvoir et se chargera de choisir qui doit être maire", dénonce la lionne de Bambey.
La célébration des 5 ans d'existence de l'AND / And Saxal Ligueey a servi d'occasion pour l'organisation politique de tenir un panel sur la thématique "Femmes, jeunes et leadership local : les élections locales, un enjeux crucial".
Le but, relève la député, est de sensibiliser sur l'effort participatif au développement local.
Le parti a fait appel à des consultants et défenseurs des droits humains pour exposer sur différents sujets, notamment les droits humains et le leadership local, mais aussi sur le leadership politique.
Mardi 26 Mars 2019
Dakaractu




Dans la même rubrique :