Locales 2022 : la candidate de la coalition "Sénégal 2035" accuse Augustin Senghor d'avoir tripatouillé le scrutin à Gorée

La candidate de la Coalition "Sénégal 2035", Ndèye Fatou Diop Faye, a fait face à la presse ce mercredi 02 février 2022, pour dénoncer les nombreuses irrégularités du scrutin lors des élections locales à Gorée. Ainsi, elle accuse le maire sortant d'avoir effectué des transferts d'électeurs, non-résidents qui n'ont aucun lien avec la ville de Gorée.


« Le dernier recensement par l'ANSD révèle 927 résidents, y compris les moins de 18 ans majoritaires. Ce qui supposerait une population électorale qui ne dépasserait pas six cents (600) électeurs résidents. Sur ces six cents potentiels électeurs, nous avons obtenu 439 votants en ne faisant aucun transfert », a fait savoir Ndèye Fatou Diop Faye.
Poursuivant son argumentaire, la dame ajoute que si le maire sortant se proclame vainqueur avec plus de 800 voix, en sus de nos 439 voix, ce qui fait le double de la population électorale estimée de l'île. « Cela démontre à suffisance que le maire sortant a fait un transfert massif d'électeurs non-résidents qui n'ont aucun lien avec Gorée. Ce qui entache la sincérité de ce scrutin, car les Goréens résidents, dans une très large majorité, ont voté en faveur de notre liste », lâche-t-elle.
Selon elle toujours, c'est le même procédé que le maire sortant avait utilisé en 2014 pour être élu majoritairement par des goréens non-résidents.
À cet effet, la candidate de "Sénégal 2035" invite le maire sortant Augustin Senghor à respecter le choix des insulaires qui ont largement rejeté sa gestion et son équipe.
Outre les irrégularités notées lors du scrutin de Gorée, Ndèye Fatou Diop Faye a dénoncé les violences physiques et verbales subies lors de la campagne électorale. Et espère que justice sera faite.
Mercredi 2 Février 2022
Dakaractu




Dans la même rubrique :