Locales 2022 à Kolda : une ruée vers les investitures…la guerre de Troie aura lieu…


Locales 2022 à Kolda : une ruée vers les investitures…la guerre de Troie aura lieu…
C’est à une véritable ruée vers les investitures des candidats que nous assistons dans la région de Kolda. De Vélingara à Médina Yoro Foula, en passant par Kolda, les maires sortants et les potentiels candidats rivalisent d’astuces pour convaincre les populations. Et pour certains, la guerre de Troie aura forcément lieu car ils n’accepteront pas de céder quelle que soit la pression. 
C’est un avant-goût de la prochaine campagne qui se déroule au Fouladou en ce moment entre la mouvance présidentielle,  l’opposition et les indépendants. Chaque camp utilise des astuces pour se frayer un bon chemin pour la victoire au lendemain des locales. Ainsi, les maires sortants renforcent leurs réalisations pour conforter leur position tandis que l’opposition cherche aussi à gagner des points par les critiques pour avoir une meilleure place. 
Boubacar Diallo, maire de la commune de Kéréwane (département de Médina Yoro Foula) dont l’investiture a été portée à l’unanimité par la coalition BBY, estime que l’opposition fait dans le folklore. À ce titre, il précise : « les populations sont convaincues car elles ont vu les réalisations du président Macky Sall dans leur commune. Et ceci est une raison suffisante pour qu’elles se prononcent positivement en faveur de la mouvance présidentielle le 23 janvier prochain. Nous n’allons pas nous faire divertir par l’opposition, car nous allons la battre largement. Et ce large score que nous ferons est basé sur nos réalisations concrètes. Aujourd’hui, nous avons trois ambulances et des postes de santé qui ont désenclavé notre commune dans le domaine de la santé. C’est une vieille doléance des populations que nous avons satisfaite… » 
L’opposition, en l’occurrence le Pds qui lançait sa journée de vente des cartes ce samedi 02 octobre se dit déterminé à conquérir les communes pour revenir au pouvoir. Occasion saisie par ces derniers pour estimer que l’État est « mal gouverné » et qu’il est temps de changer le destin des populations qu’ils pensent « très fatiguées par le régime actuel ». C’est pourquoi, le parti d’Abdoulaye Wade compte sillonner la région pour prêcher la bonne parole en vendant ses cartes. 
Boubacar Diallo d’avancer toujours :  « avec 5.511 électeurs, 23 lieux et 24 bureaux de vote, notre commune est la plus grande en terme d’lectorat du département de Médina Yoro Foula. Avec ce chiffre acquis pour le compte du BBY, nous allons battre l’opposition dans le département. » Dans la foulée, il lance sans détours : « fii kék là nène dou fii bondé », comme pour narguer l'opposition. 
Au fouladou la bataille a déjà commencé car chaque camp commence à affûter ses armes à travers des meetings de ralliement ou dans les réseaux sociaux. Les investitures vont bon train et chaque candidat essaye de son coté de convaincre le maximum d’électeurs pour sa cause. Mais la question fondamentale repose sur le versement de la caution et les moyens à disposer pour battre campagne...
Lundi 4 Octobre 2021
Dakaractu



Nouveau commentaire :
Twitter



Dans la même rubrique :