Locales 2022 / Sécurisation du scrutin - Le ministre de l’intérieur met en garde : « Toutes les dispositions sont prises (…) Aucun citoyen ne peut aller au delà de ce que lui permet la loi »


Un acte sacré, confidentiel et important pour l’expression citoyenne, le vote doit être bien protégé, sécurisé. Ainsi, celui qui doit se tenir d’ici deux jours pour élire les maires et présidents de conseils départementaux « est bien sécurisé ».

Ces mots viennent du ministre de l’intérieur et de la sécurité publique, Antoine Félix Diome qui effectuait une visite dans les régions de Thiès et Diourbel pour s’enquérir du déploiement du matériel électoral et du dispositif sécuritaire qui sera mise en place pour un bon déroulement des élections départementales et municipales du 23 janvier 2022.

Garant de la sécurité publique, le ministre de l’intérieur ne passera pas par mille chemins pour dire, de manière très claire : « le dispositif sécuritaire pour le bon déroulement du scrutin, est bien préparé ». 

« Je tiens aussi à dire que personne, aucun citoyen ne peut aller au delà de ce que lui permet la loi. Les droits des citoyens doivent être garantis. Ainsi, à notre niveau, toutes les dispositions qui devaient être prises l’ont été », précise le ministre de l’intérieur qui avertit en même temps, toute personne qui s’évertuerait à perturber le déroulement du scrutin du 23 janvier 2022.

« Tout citoyen peut faire son devoir sans porter un tort à autrui. Une élection est toujours passionnante. Les gens ne sont pas toujours du même bord, mais il faut faire son choix sans pour autant verser dans la provocation ou la violence », insiste Antoine Félix Diome qui invite au passage les Sénégalais à la retenue et à la responsabilité en accomplissant leur acte citoyen le jour du scrutin...
Jeudi 20 Janvier 2022
Dakaractu




Dans la même rubrique :