Locales 2022 : Ousseynou Diouf de "Wa Thiès" théorise la nouvelle reconfiguration politique "irrévocable" dans la cité du rail.


La lourde défaite de la coalition Benno Bokk Yakaar (BBY) était prévisible pour certains responsables de ladite coalition.

Le "Mbourok Soow" tant chanté par certains leaders ayant battu "campagne de façade" avec les siens, s'est avéré inapte à inhiber cette mésentente dans la coalition BBY et même dans les rangs du parti Rewmi. Lequel, pour la première fois de son histoire, vient d'être déboulonné et destitué dans tous les coins et recoins de la cité du rail. En effet, le choix des maires du parti Rewmi qui s'est fait de  manière "peu orthodoxe" pour ne pas dire démocratique pour diriger les destinées des trois communes et la ville,  a découragé plus d'un. Si ce n'est la consigne de vote sanction, beaucoup sont partis aux élections avec des listes parallèles. C'est le cas d'Ousseynou Diouf, responsable apériste dans la cité du rail. 

Après avoir tiré un bilan satisfaisant de leur liste parallèle avec Talla Sylla dénommée, la coalition "Wa Thiès", le responsable apériste Ousseynou Diouf a expliqué devant la presse, les raisons de son choix. Selon lui, "l'Alliance pour la République (APR), parti du Président Macky Sall, va très mal à Thiès". Le manque de concentration, la mésentente sont entre autres les principaux maux qui gangrènent le BBY à Thiès.

D'après Ousseynou Diouf ,"la reconfiguration politique de l'APR est irrévocable à Thiès". Car, estime-t-il, les perdants du BBY sur qui les deux leaders (Macky-Idy) ont porté leur choix ne sont pas à la hauteur. "Nos aspirations légitimes et nos engagements légitimes ont été bafoués par des camarades de parti. Cette coalition "Mbourok Soow" ne reflétait pas les véritables aspirations des Thiessois. Aussi, les résultats nous ont donné raison puisque les thiessois ont montré majoritairement que le "Mbourou Ak Soow" n'était pas de leur goût".
Lundi 31 Janvier 2022
Dakaractu




Dans la même rubrique :