Locales 2022 : Les vérités crues de l’Union musulmane culturelle et éducative Naby Allah au Grand Serigne Abdoulaye Makhtar Diop et à l’Imam de la grande mosquée de Dakar


Les déclarations du grand Serigne de Dakar, Abdoulaye Makhtar Diop, et de l’Imam Ratib de la grande mosquée de Dakar, semblent ne pas faire l’unanimité au sein de la communauté Lébou. Car après la sortie incendiaire de l’autre tendance du grand Serigne de Ouakam, c’est l’Union musulmane culturelle et éducative Naby Allah qui est montée au créneau pour dénoncer ces déclarations et s'offusquer du lieu choisi pour le dire.
Dans un texte qui nous est parvenu, l’union souligne que « les considérations en direction des locales de 2022 et les combats d'ordre politiques relèvent du domaine des autorités temporelles, mais surtout du choix souverain du peuple sénégalais qui a toujours su faire montre de sa maturité aux moments charnières de notre histoire pour prendre sa destinée en main. »
Et de poursuivre pour, semble-t-il, les rappeler à l’ordre. « Nous sommes restés en cela conformes avec la dimension religieuse du lieu de culte et fidèles aux enseignements de son vénéré fondateur, qui a toujours prôné, tout le long de sa vie, la communion et l’entente entre tous les segments de la communauté nationale. »
C’est pourquoi, il fait le rappel des principes des lieux divins que le seul choix demeure le Sénégal et notre parti pris est orienté dans l’unique but de préservation de notre volonté de vie commune et du rayonnement de la religion islamique, qui en est le socle vivifiant. « Nous appelons les fidèles à continuer à œuvrer dans cet esprit d’ouverture, de tolérance et de préservation de la cohésion nationale, dans le strict cadre de la perpétuation du legs spirituel du vénéré Mohamed Seyni Guèye,  Bâtisseur de la Mosquée de la Divinité. »
Pour rappel, le 12 juin dernier, une rencontre inter-lébou a été convoquée par les dignitaires de la collectivité à la mosquée de la divinité. Le grand Serigne de Dakar, Abdoulaye Makhtar Diop, en prenant la parole, a soutenu à qui voulait l’entendre qu’il est temps que Dakar revienne à la collectivité lébou. Que les autorités lébou soient dans les plus grandes instances de décisions de Dakar. « Le but c’était une Ziara avec comme unique finalité d’évoquer les enjeux et perspectives de la communauté lébou et surtout de notre patrimoine en commun, le Sénégal. »
 
« C’était avant tout, loin de toute préoccupation clivante, un moment d’élévation spirituelle pour prier pour tous les sénégalais, nonobstant toute considération d’ethnie, d’obédience politique ou de toute autre appartenance. »
Dimanche 27 Juin 2021
Dakaractu




Dans la même rubrique :