Locales 2022 : La Cour d’appel de Thiès tranche en faveur du candidat Cheikh Issa Sall.


Le candidat de la Coalition Benno Bokk Yakaar (Bby) de la commune de Mbour est sorti victorieux de son procès, devant la Cour d’appel de Thiès. Cheikh Issa Sall qui était attrait devant le juge par un docteur en droit pour une invalidation de sa candidature aux prochaines élections locales, du fait de sa casquette de magistrat à la Cour des comptes, a eu gain de cause. 
Le juge de la Cour d’appel de la Capitale du Rail a débouté l’acquérant, comme annoncé par Cheikh Issa Sall, au micro de Dakaractu, à sa sortie d’audience. Celui-ci a qualifié la partie adverse, à l’origine de ce procès, de ‘’petits juristes.’’

Une décision qui était bien attendue, selon lui. ‘’Le droit a été dit. Nous étions sereins parce que nous sommes des juristes et avons été à bonne école. Et depuis le début, j’avais dit que ceux qui avaient intenté ce procès-là, c’étaient de petits juristes. Comme on le dit en wolof ‘’jaang da fay mook’’. Ces gens-là arrivaient fraîchement à l’université, au moment, où j’en étais à donner des cours de droit à l’Enam (École nationale d’administration). Donc, ce ne sont pas ces gens-là qui vont m’apprendre les règles de droit’’.

À ses yeux, tout dans cette affaire qui lui est reprochée pour engendrer l’invalidation de sa candidature, était limpide comme de l’eau de roche. ‘’C’était clair vraiment. La cause était déjà dite, depuis très longtemps. Depuis le renouvellement de mon contrat au niveau de l’Adm (Agence de développement municipal), j’avais su que j’allais au moins passer,  si je n’ai pas encore une autre promotion,  10 ans au niveau de l’Adm. En plus de 10 ans de détachement, je m’étais dit que je ne pourrais plus retourner à la Cour des comptes. Cela est la première chose''. 

La deuxième chose, selon lui, c’est que pour l’intérêt et le développement de Mbour, j’étais prêt à me départir de ma robe (de magistrat) pour me mettre à la disposition de Mbour. Et c’est principalement pour cette raison qu’en juillet 2020, je n’ai pas décidé de réintégrer la Cour des comptes ou de demander le renouvellement de ma mise en position de disponibilité. Cela, c’était pour me départir définitivement de ma robe de la Cour des comptes et me consacrer définitivement et entièrement aux intérêts des Mbourois. Ce, pour me mettre à la disposition de Mbour et participer à son émergence, avec l’équipe de Benno bokk yakaar (Bby)’’, a déclaré le candidat à la mairie de Mbour.

À l’en croire, c’est tout cela qui explique qu’il n’est plus magistrat de la Cour des comptes. Il attribue l’erreur à l’acquérant. ‘’C’est lui qui a intenté un recours pour l’annulation de ma candidature. C’est celui-là qui a commis une erreur parce qu’aujourd’hui, la Cour d’appel l’a débouté, parce que tout simplement son recours était non fondé. Je connais le droit. Je connais bien le Statut spécial portant sur les magistrats de la Cour des comptes. Je connais les règles de droit qui me régissaient en tant que magistrat de la Cour des comptes. Et je suis assez responsable pour ne pas embarquer cette grande coalition (Bby), pour une grande commune comme Mbour, dans des risques par rapport à ces élections extrêmement importantes’’.

Il répète à qui veut l’entendre qu’il avait décidé de se retirer de la magistrature depuis juillet 2020 pour se mettre à la disposition, entièrement, de sa commune : la commune de Mbour’’. Dans la même lancée, il a signalé que la bataille est déjà lancée.

‘’Nous y sommes, à partir de cet après-midi (du vendredi où la justice a rendu publique sa décision), on a des activités politiques au niveau de Mbour, nous allons continuer notre marche vers la grande victoire du 23 janvier 2022’’.

Vendredi 19 Novembre 2021
Dakaractu



Nouveau commentaire :
Twitter



Dans la même rubrique :