Locales 2022- « 0 inondation et 0 déchet », fin de l’insécurité à Grand-Yoff en 36 mois : le compte à rebours lancé par Cheikh Bakhoum


Le candidat de la coalition Benno Bokk Yakaar à Grand-Yoff a tenu hier son meeting d’investiture au Rond-point de la Mairie de Grand-Yoff situé à la Scat Urbam.  Une occasion pour le Dg de l’Agence de l’informatique de l'État (ADIE) de présenter aux populations son programme avec en point d’orgue l’emploi, la lutte contre l’insécurité et les inondations. Logée autour de l’axe intitulé « cadre de vie » qui consistera à faire de Grand-Yoff une commune dynamique et ouverte, une commune qui protège et respire, la question de la sécurité est donc primordiale et son retour dans cette commune, une exigence. Aussi s’est-il fixé de faire de Grand-Yoff la commune la plus sûre du Sénégal à horizon 36 mois.
 
« Cette promesse n’est pas démagogique, cet horizon n’est pas inatteignable. Tout n’est qu’une question de vision et de méthode. En collaboration avec le ministère de l’intérieur, nous multiplierons par 4 les effectifs de police intégrés au nouveau commissariat et mettrons en place le PC « VIGY – Vigilance Grand-Yoff ». Les caméras de surveillance et l’accroissement substantiel des points lumineux combinés à l’action des brigades de quartier changeront complètement la donne et l’image de notre commune. Une attention particulière sera accordée à la sécurité routière à travers l’installation de ralentisseurs conventionnels et la mise en place de la signalétique de limitation de vitesse » a indiqué Cheikh Bakhoum.
 
Toujours dans le cadre de vie, en terme d’aménagement et de voirie, notre « politique sera centrée sur la matérialisation de l’objectif « 0 inondation et 0 déchet » à horizon 36 mois », a-t-il aussi promis.
 
« Nous ne pouvons-nous résoudre à cette répétition perpétuelle du même spectacle désolant tous les hivernages. Cela doit cesser et cela va cesser inchaAllâh. Il faut simplement arrêter de se rejeter la responsabilité entre la commune et les services étatiques d’assainissement pour travailler dans une atmosphère de collaboration fructueuse. Ce dont l’équipe actuelle n’a jamais été capable ».
 
Le programme « un quartier – un jardin » enfin, « matérialisera notre vision en terme d’aménagement du territoire », révélera t-il. « Les programmes de désensablement et de pavage ainsi que le plan communal de gestion du stationnement changeront radicalement le profil de notre commune avec des rues et ruelles repensées et une meilleure fluidité des déplacements », dira Cheikh Bakhoum.
 
 
 
Sur la question de l’emploi sans pour autant verser dans « des promesses démagogiques qui ne correspondent à rien », a précisé Bakhoum, une « politique innovante et hardie de créer les conditions pour que des opportunités se développent à Grand-Yoff pour les personnes en âge de travailler » sera élaborée.  La mise en place d’une Maison Communale de l’Emploi, du Grand-Yoff Business Hub, d’un hub de capacitation industrielle ainsi que la prise en charge de la problématique de la qualification technique par le futur Centre de Formation Technique centré sur des parcours de capacitation rapide dans des secteurs porteurs comme la menuiserie, l’électricité ou le froid ; permettront ainsi l’accompagnement « de 50 000 jeunes à horizon 2027 ainsi que la création d’au moins 1000 emplois directs notamment par l’implantation de 300 entreprises sur la commune ».
 
L’éducation et l’action sociale seront un autre axe fort de la transformation communale. Le déficit en écoles primaires sera attaqué de front ainsi que la mise à niveau des écoles existantes, a aussi  promis Cheikh Bakhoum.


Mardi 7 Décembre 2021
Dakaractu



Nouveau commentaire :
Twitter



Dans la même rubrique :