Livre / L’écrivain Khalil Diallo, finaliste du prix Orange du livre Afrique


 Le jeune écrivain sénégalais de 26 ans qui est aussi présent dans la sélection du prix Kourouma 2019, a été retenu parmi les finalistes du Prix Orange du Livre en Afrique 2019, pour son premier roman « À l’orée du trépas », dans lequel nous suivons les errements mélancoliques d’Ismaïla, jeune orphelin sénégalais entre Ngane, Dakar, Ottawa et le Caire. Musulman modéré, tolérant, il milite pour la non-violence jusqu’au jour où il perd toute raison de vivre. Pour sauver ce qui lui reste de vie, atteindre un moment de paix, il lui faudra renier tous ses principes. Jusqu’où ira-t-il, parviendra-t-il à sortir de cette pente glissante ? Qu’est-ce qui motive l’armée des ténèbres ? Autant de questions auxquelles ce roman s’attèle à apporter réponse à travers une construction non linéaire, une prose classique et un lot d’intertextualité.

Khalil Diallo, pour son premier roman, a signé une fiction d’amour, d’exil, de larmes, de révolte mais aussi un roman d’espérance contre l’obscurantisme religieux. En vrai poète, il dresse le portrait lyrique d’un monde désabusé, apeuré, mais qui s’efforce d’aimer et qui refuse de vivre au rabais.

Khalil Diallo, grâce à son premier roman « À l’orée du trépas », sera en concurrence avec la camerounaise Djaïli Amadou Amal pour son roman “Munyal, Les larmes de la patience”, l’ivoirien Pierre Kouassi Kangannou pour son roman “La rue 171″, le marocain Youssouf Amine Elalamy pour son roman “Même pas mort”, le tunisien Yamen Manai pour son roman “L’amas ardent” et la marocaine Salima Louafa pour son roman “Chairs d’argile”.
Les 6 auteurs finalistes présenteront leurs livres à Paris dans le cadre du Salon du livre le 15 mars prochain. Le nom du vainqueur sera quant à lui annoncé le 23 mai à Yaoundé au Cameroun après une dernière sélection du jury. Le lauréat remportera une dotation de 10.000 euros et bénéficiera d’une campagne de promotion de son ouvrage.
Lundi 11 Mars 2019
Dakaractu




Dans la même rubrique :