Liverpool : Mourinho se dédouane en expliquant l'échec de Salah à Chelsea

Auteur d'une saison monumentale avec Liverpool, Mohamed Salah n'a pas connu que des succès dans sa carrière. Comme le milieu offensif de Manchester City, Kevin De Bruyne, l'ailier égyptien n'a pas réussi à s'imposer à Chelsea, où José Mourinho ne lui a pas vraiment laissé sa chance.


Liverpool a probablement réalisé l'affaire du siècle. En déboursant 50 millions d'euros, bonus compris, pour recruter Mohamed Salah (25 ans) en provenance de l'AS Roma l'été dernier, le club anglais a eu le nez très creux. Car un peu moins d'un an après son arrivée, l'ailier égyptien compile déjà 43 buts en 47 matchs toutes compétitions confondues. Une progression phénoménale difficilement prévisible. Encore moins par José Mourinho.

Mourinho rappelle qu'il a misé sur Salah

Actuellement à Manchester United, le Portugais est le premier surpris par la dimension prise par son ancien joueur. En effet, la collaboration entre les deux hommes, qui avait débuté en 2014 du côté de Chelsea, a été totalement infructueuse.
Si beaucoup ont pointé du doigt la tactique trop frileuse mise en place par le Special One, pas du tout adaptée à un joueur comme Salah ou Kevin De Bruyne, qui s'éclate depuis à Manchester City, le tacticien ne s'est pas laissé faire en livrant son ressenti à ce sujet.
«Les gens disent que je suis celui qui a vendu Salah alors que c'est le contraire : j'ai acheté Salah. C'est le contraire, je suis bien celui qui l'a acheté. Je suis celui qui a dit à Chelsea d'acheter Salah. C'était ma responsabilité que Salah vienne à Chelsea», a expliqué le Portugais pour ESPN Brazil. Recruté pour 13,2 millions d'euros au FC Bâle, Salah n'a disputé que deux moitiés de saison (2013-2014 puis 2014-2015) avec les Blues, compilant seulement 2 buts en 19 matchs toutes compétitions confondues.

Pour Mourinho, Salah a eu de gros soucis d'adaptation

Un bilan famélique expliqué par son adaptation très difficile au contexte anglais. «Il est venu comme un jeune garçon. Physiquement, il n'était pas prêt. Mentalement, il n'était pas prêt. Socialement et culturellement, il était perdu et tout était difficile pour lui. Nous avons décidé de le prêter et c'est ce qu'il demandait. Il voulait jouer plus de minutes, pour grandir. Il voulait partir et nous l'avons envoyé en prêt à la Fiorentina et là-bas, il a commencé à grandir», a soutenu le Lusitanien.
Définitivement cédé à l'AS Rome contre 21,5 millions d'euros à l'été 2015, Salah ne laisse pas de regrets à Mourinho. «Chelsea a décidé de le vendre, OK ? Et quand ils disent que je suis celui qui l'a vendu, c'est un mensonge. Je l'ai acheté. J'ai accepté de le prêter, j'ai pensé que c'était nécessaire. Dans le football, on fait souvent des erreurs. Combien de fois des joueurs se sont améliorés plus que prévu ? Et combien de fois des joueurs n'ont pas atteint le niveau qu'on pensait qu'ils atteindraient ? Je ne pense pas que c'est une erreur, cela fait seulement partie du job», a terminé le coach des Red Devils. Effectivement, personne ne pouvait prévoir que Salah allait exploser à un tel niveau. A part peut-être Jürgen Klopp...
Vendredi 27 Avril 2018
Dakaractu




Dans la même rubrique :