Litige foncier : le promoteur M. Mbaye trainé à la barre pour un terrain de 2 ha d’une valeur de 50 millions Fcfa à Tivaouane Peulh.

Poursuivi pour escroquerie portant sur 50 millions Fcfa, le prévenu M. Mbaye a été attrait, ce 23 juin, devant la barre du tribunal des flagrants délits de Dakar. En effet, le mis en cause est accusé d’avoir encaissé la somme de 5 millions Fcfa sur un total de 50 millions Fcfa pour un terrain de 2ha au préjudice du plaignant I. Guèye basé en France. Devant la barre, le prévenu qui est, par ailleurs, promoteur immobilier, a tenu à livrer sa part de vérité dans ce dossier.


Litige foncier : le promoteur M. Mbaye trainé à la barre pour un terrain de 2 ha d’une valeur de 50 millions Fcfa à Tivaouane Peulh.
« On m’a donné un terrain de 31 ha à Tivaouane Peulh que je devais terrasser et en allouer 2 au sieur I. Guèye. Après discussions, I. Guèye et moi sommes tombés d’accord pour que je lui cède les 2 ha. Mais pour que je puisse démarrer le terrassement, il m’a remis 5 millions Fcfa et il devait compléter après restitution de l’espace foncier », a expliqué le mis en cause.

Selon les témoignages du plaignant, le mis en cause a disparu après avoir reçu les 5 millions Fcfa et restait injoignable.

« Cela fait 17 ans que j’évolue dans l’immobilier je n’ai jamais disparu. D’ailleurs, je lui ai montré le terrain et les documents. Il s’agit d’une réquisition, un titre non immatriculé avec des certificats administratifs », s’est défendu M. Mbaye. Selon lui, les promoteurs trouvent des partenaires lorsqu’ils ont des hectares à terrasser.

« Ibrahima et moi étions d’accord pour qu’après terrassement je lui livre 2 ha sur les 31ha. On cherche toujours des partenaires qui nous accompagnent dans le terrassement et après on les paie sur le quota qu’on reçoit. Ibrahima m’a accompagné pour qu’après terrassement je lui donne les 2ha avec un versement en contrepartie de 50 millions Fcfa », a-t-il confié au juge. Il a promis de lui rembourser ses 5 millions Fcfa dans les plus brefs délais.

« On m’a arrêté le samedi et j’ai pu rassembler la somme destinée au remboursement », a fait savoir le sieur Mbaye qui charge son collaborateur. 

« Ibrahima m’a donné 5 millions Fcfa, mais après avoir vu un terrain avec titre foncier, il a voulu sortir du business c’est ce qui ne lui plait pas et il a décidé de porter plainte contre moi », a-t-il dit.

Dans sa plaidoirie, la partie civile a confié que la culpabilité du prévenu ne souffre d’aucun doute et a relevé la fausse qualité. Pour l’avocate du plaignant, le délit d’escroquerie est matérialisé.

« Jusqu’ici le prévenu n’a produit aucune preuve montrant que le terrain lui appartient. Lorsqu’il a reçu les 5 millions Fcfa, il a disparu », a-t-elle soutenu. La robe noire a appelé la Cour à le sanctionner et a réclamé la somme de 6 millions Fcfa pour le préjudice subi par son client.

Le Parquet pour sa part a requis 6 mois d’emprisonnement contre M. Mbaye. Pour sa part, la défense a plaidé pour une application bienveillante de la loi. Son avocat s’est appuyé sur la bonne foi de son client pour demander la clémence de la Cour.

Dans son verdict, le tribunal a reconnu le sieur Momar Mbaye coupable des faits qui lui sont reprochés et l’a condamné à 6 mois avec sursis et au paiement de 6 millions Fcfa en dommages-intérêts.
Jeudi 23 Juin 2022
Dakaractu



Nouveau commentaire :
Twitter



Dans la même rubrique :