Litige foncier à la cité Darou Salam 2 : Éventuel dénouement de l’affaire opposant le PDG de Senico aux habitants.

Va-t-on vers un dénouement heureux du litige foncier de la Cité Darou Salam 2 Extension ? C'est en tout cas ce que l'on peut espérer après la dernière conférence de presse des membres du Collectif des habitants de cette localité, située à Tivaouane Peulh.


Ces derniers estiment que la situation se rapprochait « d’un dénouement heureux », alors que les occupants avaient reçu une ordonnance d’expulsion et de démolition de leurs maisons. Beaucoup se sont investis en tant que médiateur, pour un règlement à l’amiable.

L’un des artisans de cet éventuel dénouement heureux est Serigne Bass Khadim Awa Ba. En sa qualité de petit-fils de feu Serigne Bara Mbacké, il n’avait pas ménagé ses efforts pour convaincre les protagonistes d’aller vers un accord qui serait intervenu.

Il a fallu d’autres médiations pour aboutir à un compromis, à un éventuel dénouement de l’affaire. L’intervention de Kilifeu, rappeur du groupe Keur Gui, y est pour quelque chose. Le membre du mouvement Y’En A Marre s’est beaucoup donné en tant que médiateur, pour que tout le monde s’asseye autour d’une table.

La crise avait pour origine une mésentente entre le milliardaire El Hadj Abdoulaye Dia et les habitants de la Cité Darou Salam 2 extension. Pourtant, le propriétaire de Senico n’aurait « jamais eu l’intention de démolir des maisons de la Cité Darou Salam 2 extension », ce, malgré le fait que le Tribunal de Pikine a tranché en sa faveur.
Mardi 22 Décembre 2020
Dakaractu




Dans la même rubrique :