Lisa Franchett, Directrice de l’USAID au Sénégal : « Il faut promouvoir la participation des petites et moyennes entreprises au marché mondial »


Selon l’Organisation mondiale du Commerce (OMC), corriger les inefficiences actuelles au long des chaînes transfrontalières peut éliminer jusqu’à 15% des coûts des transactions commerciales internationales. L’Accord sur la Facilitation des Échanges (AFE) est le premier accord multilatéral, depuis l’établissement de l’OMC en 1995, qui vise à résorber de manière significative les lenteurs dans les procédures aux frontières qui entravent le mouvement des marchandises. L’accord offre aux secteurs public et privé un outil de réformes pour éliminer les obstacles au commerce. On compte parmi les mesures de l’AFE, des dispositions pour améliorer la disponibilité et la transparence de l’information commerciale (Article 1), l’analyse des frais et des redevances concernant l’exportation, l’importation et le transit (Article 6), l’amélioration de la coordination entre les agences frontalières (Article 8), et l’amélioration et la simplification des procédures douanières de dédouanement (Articles 7). Selon Lisa Franchett, Directrice de l’USAID au Sénégal, l’accord comprend également des mesures particulières pour les pays en voie de développement et les moins avancés. En effet, il leur offre une flexibilité dans la mise en œuvre de l’AFE, ainsi que la mobilisation de soutiens nécessaires en terme d’assistance technique et de renforcement de capacités. 

C’est dans le cadre de cet accord et dès 2015 que le gouvernement des États-Unis d’Amérique, à travers l’Initiative Trade Africa, s’est engagé à appuyer le gouvernement du Sénégal dans la mise en œuvre de l’Accord sur la Facilitation des Échanges. À travers l’Agence des États-Unis pour le Développement International (USAID), les équipes du projet USAID Leadership dans la gestion des finances publiques II (USAID / LPFM II) ont collaboré de manière étroite avec le Ministère du Commerce, le corps de la Douane et toutes les parties des secteurs public et privé engagées dans l’assurance d’une implémentation efficace.

Durant les deux dernières années, la collaboration entre l’USAID et les autorités sénégalaises a abouti avec succès au développement d’un point d’information commercial qui apportera de la transparence ainsi que de la prévisibilité des informations commerciales aux opérateurs économiques. Cette collaboration a aussi abouti au développement de tous les éléments nécessaires pour le lancement officiel des programmes OAE et CPA visant à simplifier et à accélérer le mouvement, la main levée et le dédouanement des marchandises, tout en assurant plus de sécurité au commerce transfrontalier du Sénégal. L’AFE est une politique indispensable pour appuyer un développement moderne et durable, car c’est une politique gagnante à tous les niveaux. L’USAID maintient son engagement et son soutien au Sénégal dans ses efforts pour la mise en œuvre de l’AFE...

 
Jeudi 8 Novembre 2018
Dakaractu



Nouveau commentaire :
Facebook Twitter



Dans la même rubrique :