Licencié en 2009 par la SN La Poste / Aliou Raki Sall, le fondateur de « Pastef les Patriotes, Front Républicain », observe une grève de la faim à Kaolack.


Licencié en 2009 par la SN La Poste / Aliou Raki Sall, le fondateur de « Pastef les Patriotes, Front Républicain », observe une grève de la faim à Kaolack.
Le technicien supérieur très qualifié, matricule :609002_M s'est fendu d'un communiqué pour informer l'opinion de sa situation actuelle après avoir effectué plusieurs démarches auprès des autorités étatiques.
         
" Réagissant à la campagne de lancement d'alerte pour prédation grave sur la trésorerie de la SN La Poste en 2009, la direction avait décidé de mon licenciement sans droit avec confiscation de mon terrain d'habitation pour lequel j'avais cotisé durant plusieurs années. Après le changement du rapport de force, toute tentative de règlement restera vaine alors que la direction de la SN la Poste demeure incapable de produire un motif sérieux, une sanction ou notation pouvant justifier leur décision", a-t-il informé.

Las d'attendre une issue heureuse après avoir été en contact en 2012 puis en 2015 avec l'ancien médiateur de la République, Aliou Raki Sall a ainsi décidé de déterrer les armes. "Le moment est arrivé pour moi à qui il ne reste plus qu'une seule alternative : m'assumer où me démettre. Je ne me résignerais pas.
Et je n'ai d'autres issues que de résister passivement par la grève de faim dès ce jour, pour le respect de mes droits constitutionnels. Et c'est une lutte pour laquelle je suis prêt à mourir s'il le faut".

M. Raki Sall appelle en ce sens les organisations de défense des droits de l'homme pour lui prêter main forte "afin que vive la prééminence du droit sur la force".

Pour rappel, Aliou Raki Sall avait dernièrement fait couler beaucoup d'encre en créant  à Kaolack un nouveau  courant dans Pastef,  dénommé "Pastef les Patriotes, Front Républicain". Aux dernières nouvelles, il avait été démis de ses fonctions de secrétaire permanent à Kaolack...
Samedi 26 Mars 2022
Dakaractu



Nouveau commentaire :
Twitter



Dans la même rubrique :