Licences de pêche : « Qu’on arrête de parler de bradage… sur les 150 bateaux dans nos eaux l’Union Européenne n’en possède qu’une trentaine » Macky Sall


Le chef de l'État lors de son face à face avec la presse, a évoqué la question des licences de pêche. Il a demandé de bannir les notions de « bradage des ressources » souvent évoqué dans la presse. Selon lui, l’UE ne possède que 30 bateaux sur la cent cinquantaine qui pêche dans nos eaux, pour une redevance de plus de deux milliards.
« Nos relations avec l’Union européenne sont très claires. Lors de la survenue de la pandémie, lorsque nous avons demandé l’appui des institutions, l’Union Européenne a mis presque 96 milliards de Francs en don sur la table, alors il faut que l’on soit juste sur les jugements. Le Sénégal a ce contrat avec l’Union Européenne, le Cap Vert, la Guinée Bissau, le Sierra Léone et aussi la Mauritanie. L’Union Européenne a moins de 30 bateaux, le reste sont ceux de sénégalais qui coopèrent avec d’autres pays. Donc sur les 170 licences de pêche qui ont été délivrées, 129 sont des bateaux sénégalais. Ils ont payé cette année 1 milliard 200 en redevance. L’Union Européenne elle paie plus de deux milliards de redevance. On ne peut pas dire donc que le poisson est bradé d’autant plus que le poisson que pêche l’UE n’est pas consommé au Sénégal »,  a éclairé Macky Sall.
 Et pour mieux surveiller les côtes, a fini le Chef de l’État, un avion a été acheté pour la surveillance des côtes. « On n'aura plus besoin que la France nous surveille nos côtes. Il sera là en Janvier ou février. On a sécurisé nos ressources».
 
 
Vendredi 1 Janvier 2021
Dakaractu




Dans la même rubrique :